Pages

Grauvell

Grauvell

mardi 30 juin 2015

Ma première expérience en Surf Casting !!

Valentin, le boss d'AC 'Scion pêche, organise avec Nicolas un concours de pêche en surf casting sur le Trieux. Je pratiquais cette activité avec mon cousin quand j'étais gamin. Nicolas me prête pour l'occasion une canne de surf casting. Je me rends compte que le matériel a bien évolué en quarante ans.
 
Ce concours se pratique en équipe. Fabrice sera mon coéquipier. C'est un fin pécheur qui n'a pas hésité à venir de Saint Etienne tout spécialement pour l'évènement. J'ai eu le temps de faire sa connaissance le temps d'une partie de pêche sur Lodennañ.
 
Nicolas a fait un excellent compte rendu de la journée sur son blog. Vous le trouverez en suivant ce lien.

Pas beaucoup de poisson, il faut juste signaler qu'a notre arrivé un bar de plus de 3 kg était en train de manger une seiche à moins d'un mètre du bord. J'ai appelé discrètement Nicolas qui a pu constater par lui même la véracité de mes propos. Je crois même qu'il a essayé de faire une vidéo.

 
De bonne heure et de bonne humeur !!

Conclusion :

Je n'ai pas vu le temps passé. J'avais l'impression que j'allais m'ennuyer mais pas du tout. C'est une pêche très technique, peu être un peu trop statique à mon gout. Nul doute que je vais retenter, les jours ou le mauvais temps m'obligera à rester à terre.

J'ai rencontré des pêcheurs passionnés et très respectueux (toutes les prises ont été relâchées). Un grand merci à Valentin et à Nicolas pour avoir organisé ce concours. Je n'ose même pas imaginer le temps qu'ils y ont consacré pour que tout soit parfait.

Malgré ma bonne connaissance du terrain, notre équipe n'a pas pris de poisson. J'ai pris trois belles tapes à la renverse de courant. Fabrice a réussi à prendre un joli crabe vert.

Il va falloir que je demande à Yoyo quelques cours accélérés.

lundi 22 juin 2015

Labrax !

Après une semaine de pêche avec le fiston, en se levant le plus souvent à l'aube, je pensais naïvement me reposer samedi. Christophe m'appelle vendredi soir pour aller faire un tour en mer samedi matin. Il a consulté le blog. Il est remonté à bloc. Je n'ai pas eu le courage de lui dire non. J'ai juste réussi à monnayer l'horaire de départ. Christophe passe donc me chercher à 10h30 pour nous rendre sur les plateaux du semi large. Le temps est avec nous grand soleil mais un petit peu de vent au large.

Nous sommes arrivés un peu tôt sur zone. Le courant n'est pas encore établi. Le vent contrarie nos dérives. Christophe est le premier en action. Il fait coup sur coup un barset et un maquereau au Crazy Sand Eel Bleu avec une tête plombée de 60 gr.

Après plusieurs dérives infructueuses, Christophe nous replace sur un autre spot. Le courant a bien repris et la première dérive est parfaite. Félicitation au capitaine. J'ai mis mon leurre fétiche le Nitro Bole Shad bleu avec une tête plombée de 70 gr de chez Illex. 
 
J'anime mon leurre au plus près du fond quand je me fais attelé. Le poisson part dans un rush qui me fait penser à un joli poisson. La canne plie. Le poisson est bien lourd. Après quelques minutes d'un beau combat, le poisson arrive sous le bateau. C'est un bar de belle taille. Comme bien souvent le poisson refait quelques départs quand il voit le bateau. Je parviens tout de même à le remonter à la surface. C'est un bar bien ventru de 68 cm.

Bar de 68 cm
Après la photo, Christophe replace le bateau sur la même dérive. J'ai la même attaque. Encore un poisson bien lourd. On le mesure 66 cm.

Bar de 66 cm

Christophe immortalise la prise. Il replace ensuite le bateau. Je fais un bar de 45 cm puis un autre de 42 cm. Christophe commence à se demander le pourquoi du comment !! Il se fait des nœuds au cerveau. Il change de leurre pour mettre un Nitro Bole Shad. C'est le leurre du jour. Il y a des jours ou un leurre fonctionne mieux qu'un autre. C'est aussi pour ça qu'on en change régulièrement.

Sur la dérive suivante, il fait son premier bar bien  maillé 52 cm, puis un autre de 50 cm. Puis la chasse s'arrête d'un coup. Christophe effectue plusieurs dérives, on ne prend plus de bar.

Bar de 52 cm

On décide de retourner sur le premier point. Christophe fait le dernier bar de la journée 44 cm.

Il est temps d'aller casser la croute à la Corderie. Christophe nous a préparé un délicieux sandwich.

Sur le chemin du retour, je récupère mon casier. Il contient quatre araignées de belle taille.
 
Je croise tout d'abord mon épouse qui fait du kayak puis ma fille sur un dériveur.

Session kayak dans l'archipel de Bréhat 

Candice à la barre, Pedro aux écoutes

Vous reconnaitrez sans peut être Pedro un pêcheur de bars


Conclusion :

Christophe a bien fait de me pousser un peu pour aller à la pèche ce matin. J'ai passé un agréable moment. De plus, on a trouvé du bar actif.

Le leurre du jour est le Nitro Bole Shad couleur bleu de chez Illex.

samedi 20 juin 2015

Lunker !!

Tout d'abord vous trouverez le compte rendu de dimanche dernier sur le site de Nicolas en cliquant sur ce lien.
 
En cliquant sur ce lien
 
 
Vendredi c'est la dernière journée de vacance du fiston. Il part dans la nuit pour rejoindre le Sud Ouest. Je décide de mettre à profit cette journée pour une dernière partie de pêche avant son départ. Fabrice nous accompagne. C'est mon partenaire de pêche pour le concours organisé par Valentin d'Ac'scion pêche. Le départ est donné à 7h30 pour aller chercher quelques maquereaux.
 
Je remonte le Trieux tranquillement pour faire profiter mon hôte du merveilleux paysage de notre belle Bretagne. Sur le chemin, on cherche le casier mais je ne trouve pas les bouées. On tentera de la trouver sur le chemin du retour.  Après un petite demi heure de route, nous allons ressortir les mitraillettes pour tenter de prendre des maquereaux. C'est Fabrice qui ouvre le bal et fait les deux premiers, puis c'est le fiston. J'échange ma mitraillette pour un petit jig. Je trouve que c'est plus fun. Le maquereau est très combatif en rapporter  à sa taille. On entend un bruit derrière le bateau. Le fiston se retourne et voit un globicéphale. Il est à moins de 10 mètres du bateau. Nous sommes subjugués. Il faut dire que ces mammifères me fascine. Ils évoluent avec tant de grâce et d'élégance. Nous nous sommes arrêter de pécher et Fabrice en profite pour faire 2 maquereaux de plus. Au total on a pris 13 maquereaux. Ce sont les premiers de l'année qui sont, à mon gout les meilleurs.
 
C'est l'étale. Fabrice nous propose un pain au chocolat qui nous fait bien plaisir. Je propose à Fabrice d'aller chercher les bars. Un petit demi heure de route et j'arrive sur le spot. Fabrice est originaire de Saint Etienne. Il est un fidèle lecteur du blog de Nicolas   royalelabrax22. Ils ont sympathisé et partagé quelques parties de pêche en surf casting. Il faut dire que Fabrice est un pêcheur d'eau douce. Il faut être passionné pour faire autant de kilomètres juste pour un concours de pêche. Toujours est il que la fatigue conjuguée avec un peu de houle ont eu raison de son estomac. 
 
Je lui propose de rentrer mais il insiste pour continuer. J'enlève les mitraillettes pour passer aux leurres souples. C'est parti pour une session bar.  Les premières dérives ne donnent rien. Quelques attaques de ci de la, mais rien de bien probant. Vincent est sur sa petite canne avec un Crazy Sand Eel vert en 30 grammes. Fabrice et moi sur des Nitro Bole Shad en 55 gr. Je suis arrivé un peu tôt sur le spot. Le poisson est bien visible sur le sondeur. Il n'est tout simplement pas en chasse. J'ai remarqué au fil des années que les poissons ne mordaient pas à l'étale. Il faut être patient et attendre que le courant soit plus fort. Le fiston va ouvrir son compteur en attrapant un bar de 60 cm.
 
Sérieux mais content


Va grandir pour devenir un lunker
 
Je change de spot. Les bar y sont parfois plus gros. Je place le bateau mais je n'arrive pas à dériver correctement. Je replace la dérive. Le plus dur sur ce spot est de trouver le fond. Après quelques animations je suis attelé par un poisson très lourd. Le moulinet chante et la canne est complètement pliée. Après quelques minutes d'un superbe combat, je vois une silhouette argentée sous le bateau. Pas de doute c'est un gros pépère. Le fiston prend l'épuisette et le met au sec. Je le mesure 75 cm. C'est un Lunker.

Lunker

Fabrice va faire son premier bar en bateau. Il pêche relativement fin. C'est une habitude des pêcheurs d'eau douce. Il prend le remonte tout doucement. Son frein est parfaitement bien réglé. Il maitrise parfaitement la remontée. Je sais à ce moment précis que c'est un pécheur expérimenté. On le met au sec il fait 50 cm.

Fabrice ton sourire en dit long sur la joie que tu as éprouvé.

Sur la dérive suivante, Fabrice remet ça. Il est un peu plus gros 54 cm. Puis c'est au tour du Fiston 45 cm.

Le fiston remet ça avec un bar de 48 cm. Je clôture la session par deux bars de 48 cm et 44 cm.

Je rentre tranquillement en m'arrêtant à la corderie à Bréhat pour vider les maquereaux et faire découvrir à Fabrice l'ile de Bréhat  coté mer.

En rentrant on trouve le casier mais pas de homard.

Conclusion :

C'est la fin des vacances pour le fiston. Il aura de belles histoires à raconter quand il rentrera à Arcachon. Une semaine riche en poisson avec plusieurs lunkers.

Fabrice a fait ses premiers bars en bateau. Les techniques du bord en surf casting ou au leurres durs sont totalement différentes des pèches en verticales sur un bateau.

Encore une journée de partage.

vendredi 19 juin 2015

Dav, Yoyo et le Fiston : "Le lundi au soleil"

Après un week-end riche pour les uns et les autres, on remet ça sans réelle stratégie. Un vent de Nord Est qui va contrarier nos plans. On essaye quand même, et de préférence à l'abri du vent  dans l'archipel : les veines de courants, les fonds sableux, les herbiers et les abords de moulières.

On écume toutes les boites de pêche du père et de Yoyo : du jig au leurre de surface en passant par les Shads. Le bilan est triste ce matin, pas de poissons, pas de touches et aucun point validé. Tant pis l'important est d'être sur l'eau entre pote et puis maintenant c'est l'heure du casse croûte. Pour cette occasion on récupère les filles à l'Arcouest entre deux vedettes. Direction Bréhat et ses petites criques à l'abri du vent, à ce jeux la Candice se démerde pas mal et nous emmène tout droit sur le spot : mer turquoise et plage de sable.


Baignade, sandwichs et pas le temps pour une sieste (on est pas dans le sud ouest ici).



On aperçoit quelques ombres dans les sargasses, les petits bars sont là tranquille à profiter du soleil comme nous.

On sort les petits leurres et je règle le frein au mini. C'est parti, premier barset (loubine dédicace pour les copains du Sud Ouest !!!) pour moi suivi de près par Candice et Yoyo. Les petits bars sont nerveux et ils repartent aussi rapidement à l'eau.

On échange les cannes et Dav se fait ateller par un poisson qui semble plus gros au vu du combat, en plus sur ma canne (Wixon 200 M de chez Caperlan, shimano 3000 Exage). Les sensations ont l'air bonnes au vu de la banane qu'il a sur le visage.

Le Dav avec le smile !!
Sur la dérive d'après, même attaque, je me fais attraper dans 1,5 mètres d'eau. Le poisson est nerveux et part dans de jolis rushs, un joli combat !!!

Bar de 55 cm
On fait quelques dérives, histoire de profiter du coin, mais il faut rentrer. Dehors le vent ne molli pas (20 à 25 nœuds). Une belle houle rentre dans le Carpont et nous permet de surfer avec le bateau.

Article écrit par le Fiston !!

mercredi 17 juin 2015

la semaine du Bar

Le fiston est en vacances quelques jours. J'ai pris quelques jours également pour aller pêcher le bar. le compte rendu sera bref mais je vous laisse quelques photos des plus beaux poissons. Plusieurs Lunker, au moins une dizaine de bars à chaque sortie.

Un nouveau spot validé

Le fiston en action

Christophe avec un bar de 67 cm
Doublé

Une raie et un turbo



Ca pique le matin de bonne heure

Ca vaut le coup de se réveiller tôt

Nicolas de Royal Labrax

Prêt pour le retour dans les profondeurs


Reparti en pleine forme


La Nébuleuse sous voile

Lunker

Lunker

Le fiston a le sourire

 


Premier homard de la saison, reparti dans son élément après le photo

Premier bar pour Vincent


Il pose comme un pro

Doublé
 Conclusion :

Les bars sont bien arrivés à la côte et en nombre. C'est le moment de l'année que je préfère. Les bars reviennent de la fraie. Ils sont en général affamés.
 
J'ai trouvé des concentrations de bars de plusieurs centaines d'individus. Le sondeur est un atout indéniable. Je vois les poissons sur celui ci et on en prend dans la foulée.
 
Ce week-end avait lieu la Barracuda tour sur le site de Paimpol. Une vingtaine de bateau à la recherche de Bar en no-kill. 
 
J'ai enfin réussi à trouver un créneau pour inviter Nicolas qui tient le superbe blog royale labrax 22. Je vous le recommande vivement. De plus, Nicolas est super sympa. Il est passionné et passionnant. Nous n'avons pas arrêter d'échanger tout au long de cette journée. C'est lui qui va faire le compte rendu de la journée de dimanche.
 
Les leurres utilisés ; le Nitro Bole Shad 140 en bleu et marron, le Crazy Sand Eel n°2 et une mention spéciale pour le Ty Fourrage vert.
 
Le fiston va  bientôt faire son premier compte rendu sur le blog.

jeudi 11 juin 2015

2 steaks !!

On prend les mêmes et on recommence (Yoyo et Christophe). Départ plus tôt à 7 h30 à la recherche des lieus jaunes sur les plateaux du bord de côtes. Les yeux piquent un peu mais quel plaisir de se retrouver sur l'eau de bon matin. Les températures ne sont pas très hautes mais le soleil rayonne bien. Je vais faire la fin de montante et début de descendante. Il faut absolument que nous soyons de retour à 12h30 à la cale pour un après midi farniente à saint Riom en famille.

Après une vingtaine de minutes de navigation, je suis sur zone. Je base ma stratégie sur un point bien précis. Je suis sur que les lieus sont présents, en tout cas je m'en persuade.

Les premières dérives ne sont pas rassurantes. Les poissons ne mordent pas. De plus Yoyo qui est habitué à la pêche à gratter va y laisser quelques leurres. Le courant est encore bien présent.

Je reste campé sur mes positions. Je continue à explorer ce spot ou j'y avais trouvé de beau spécimen. Christophe me suggère amicalement d'aller voir ailleurs mais je reste fidèle à mes convictions. Je continue à explorer ce spot.

Quelques dérives plus tard, en animant mon leurre, il se fait stopper à la descente. Je n'ai même pas le temps de ferrer que le poisson part dans un rush. Le moulinet chante. Je commence à le remonter mais il reste scotché au fond. Je serre le frein et je commence la remontée. Je suis sur ma canne légère avec une tresse de 14 centième. Ce n'est pas le moment d'essayer de la remonter en force. Je gagne petit à petit du terrain. La courbure de la canne est impressionnante. Le carbone est un matériau formidable. Il est léger mais aussi très souple et résistant. Plusieurs minutes seront nécessaire pour le mettre au sec. verdict c'est un steak de 74 cm. Le Nitro Slim vert de chez Illex est validé.

Steak

J'avais raison les lieus jaunes sont là. Le leurre passe, maintenant que le courant a faibli, bien plus naturellement devant eux. J'aime bien animer mon leur lentement, voir même parfois avec des animations minimalistes. Lorsqu'on approche de la bascule de courant, les lieus jaunes ont tendances à sortir des plateaux rocheux. Il se dispersent à la recherche de petites proies.

Je me replace. C'est Christophe que va faire un joli lieu jaune (71 cm), Steak.

La casquette magique a encore fait son effet

Nous sommes à l’étale de pleine mer. On commence par prendre des vieilles. Je vais en faire trois coup sur coup. C'est décidé, on va prendre la pause café agrémenté d'un croissant. Christophe tu es toujours le roi de l'intendance.

Malgré le ciel bleu, il fait pas très chaud

La pause café, c'est sacré

Après cet intermède, on se remet à pêcher. Le moral est au beau fixe. Il nous reste encore une heure de pêche. Le courant reprend petit à petit. C'est Yoyo qui est atellé. Il a mis son leurre fétiche le Nitro Bôle Shad orange de chez Illex avec une tête plombée de 40 gr. Belle bagarre sur sa canne light. A chaque coup de tête du poisson, je vois son sourire s'agrandir.

La joie est communicative.

 
Sur la dérive suivante, il remet ça (lieu jaune de 60 cm).



C'est à mon tour de faire un lieu (59 cm)

Lieu jaune

Il faut s'arrêter pour rejoindre la famille qui nous attend à la cale de Pors Even avec le casse croute. Justine et JA sont déjà parti en direction de Saint Riom en Kayak.

Retour de Saint Riom en Kayak pour JA et Sylvie

L'après midi sera consacré à la plongée en apnée aux araignées, de la bouée, et la sieste. J'ai eu l'impression d'avoir deux journées dans la même.

Conclusion :

Tout le monde a pris du poisson. La stratégie était la bonne. Je ne regrette pas d'avoir suivi mon instinct. Yoyo nous a de nouveau démontrer que le Nitro Bôle Shad est son leurre favori. Il a été inventé pour ses lieux de pêche (La Baulle, Pornichet).

Les leurres du jour : Le Ty Fourrage, Nitro Bole Shad et le Nitro Slim Shad


mardi 9 juin 2015

Des lieus jaunes, des bars et de la bonne humeur !!

Yoyo le petit cousin de Saint Nazaire vient nous rendre visite ce week-end. Bien sur, je lui ai préparé un programme pêche en mer au semi large. Christophe ayant cassé sa remorque la semaine dernière, il nous accompagnera lors de  cette sortie. Je cible la recherche de notre poisson favori : le bar (Dicentrachus labrax).
Yoyo est à peine arrivé que nous partons en mer. Il a juste eu le temps de boire un petit café et de se changer. La marée n'attend pas. Je remarque que le poisson passe sur les postes à une heure marée précise. Avant c'est trop tôt après c'est foutu.  Sur le poste que nous allons essayer ce matin, le poisson mord sur la descendante. Une heure après la pleine mer et pendant 2 heures. C'est pour cela que je privilégie l'heure marée.

Depuis maintenant quelques années j'ai marqué un certain nombre de points sur mon Combiné Humminbird. Cet hiver profitant de temps libre, j'ai renommé mes points. J'utilise une nomenclature  précise :
je commence par une lettre P ou B (P pleine mer, B basse mer), puis l'heure marée de 0 à 5, l'espèce de poisson 'B bar, Llieu jaune, ...), le coefficient de marée et un chiffre sur 3 caractères.
Ca donne au final  P5-B-095-021 que je traduit par 5 heures après la pleine mer, le bar est sur ce poste sur un coefficient de marée de 95 et c'est le point n°21. Il me reste à changer l'icone du point ; bleu pour descendante et orange pour montante. J'ai fait ce travail à la maison tranquillement et méthodiquement.

Après une demi heure de route sous un grand soleil, nous arrivons sur le spot. Quelques bateaux sont présents.

Yoyo prêt à en découdre 

Sur zone, je croise Remy un collège de boulot avec qui j'ai partagé une sortie. Place à la pêche maintenant. Je suis arrivé un peu tôt sur le spot. Les dérives sont contrariées par le vent de secteur Nord-Est. Le sondeur m'indique une belle concentration de bars calés sur le fond. Ils ne mordent pas ou plutôt nous ne savons pas commencent les décider à avaler nos morceaux de plastique. C'est Christophe qui va prendre le premier bar de la journée (52 cm) sur un Crazy Sand Eel vert. Une petite photo et il repart grandir.

Premier bar de la journée

Après plusieurs passages qui ne donneront rien je change de spot. Je change de leurre pour mettre un Crazy Sand Eel de petite taille avec une tête plombée de 30 gr. Autant dire que pour trouver le fond c'est mission impossible. J'ouvre le pick-up. Je compte le même nombre de secondes qu'il y a de mètres de profondeur pour faire évoluer mon leurre le plus près du fond. J'anime ce leurre avec de grande et longue tirée. Il aime bien être malmené. Je sens que le leurre est arrêté net, ferrage et poisson. Yoyo annonce également poisson. Le premier doublé de la journée (48 et 51 cm). Ca commence bien. Nous ne verrons plus un seul bar sur ce spot. Pourtant les bateaux voisins continuerons à en prendre aux lançons vivants.
Je croise Arthur sur l'eau. Je reste discuter quelques instants avec lui. Il arrive également à faire quelques bars avec ses amis.
Christophe et Yoyo, qui ont une bien meilleur vue que moi, voient au loin une grosse chasse de Fous de Bassan. Ni une ni deux; je m'y rendre (sous la pression amicale de Christophe et Yoyo). Je suis suivi par Arthur. Le spectacle est impressionnant. Une cinquantaines d'oiseaux au dessus de nos têtes qui tournoient avant de piquer directement sur leurs proies. Il s'agit en fait d'un banc de maquereaux en chasse juste sous la surface de l'eau. La chasse s'arrête nette.
On voit l'impact du fou au premier plan
Je me rapproche de Bréhat pour casser la croute à l'abri du vent. Christophe nous encore régalé avec ses préparations culinaires, sans oublier le café en clôture du repas.
La stratégie de l'après midi va consister à trouver un coin un peu plus à l'abri du vent de Nord-Est qui s'est levé. Le meilleur endroit reste à proximité de Bréhat. Je vais cibler en priorité le lieu jaune.

Je repars à travers tout ce dédalle de cailloux aussi dangereux les uns que les autres. Même si j'ai une solide expérience acquise après 30 ans de navigation dans l'archipel, je découvre encore des cailloux à marée basse. Il faut une vigilance de tous les instants. Cela dit le ,voyage c'est déroulé sans problème. Me voila arrivé sur les plateaux du semi large prêt à en découdre avec les lieus jaunes. Les beaux spécimens ont une défense sur les premiers rush qui ravie le pêcheur que je suis.

Les premières dérives ne donnent rien juste quelques petites tapes sur nos leurres. Christophe et Yoyo vont s'accrocher et perdent quelques leurres. Le courant est trop rapide. Je décide de me déplacer pour aller sur des postes moins sujet au courant.

En chemin, je m'arrête sur un point qui semblait prometteur. J'avais réussi à sortir un petit bar. Je place la dérive et je fais un premier passage. Je monte un petit Crazy Sand Eel vert avec une tête de 30 gr. Christophe reste sur du Nitro Shad 150 70 gr et Yoyo sur son leurre fétiche le Nitro Bôle Shad 40 gr. La première dérive ne donne rien. Je suis passé à 50 mètres du point. Je me replace. Je suis sur un fond de sable donc pas trop de risque d'accrocher le leurre. j'ai beaucoup de mal à sentir le fond. J'ouvre régulièrement le pick-up. J'espère que mon leurre racle le sable. Je l'anime et il se fait stopper à la descente. Je ferre et poisson. C'est du bar mais il n'est pas bien gros. Christophe est également attelé. Ce sera du lieu jaune (52 cm) pour Christophe et du bar (44 cm) pour moi. Ces poissons sont repartis grandir.


Doublé bar lieu

Je me replace, visiblement le spot est habité. Sur la dérive suivante même scénario. Mon leurre se fait attaquer à la descente ferrage, poisson et rush. Le poisson est nettement plus combatif que le premier. Je suis sur ma petite canne 7/28 gr. Autant dire que sur du matériel léger, le plaisir est décuplé. Je le remonte tranquillement mais il ne veut pas rendre les armes. On commence à apercevoir sa silhouette argenté sous le bateau. Il repart dans un mini rush quand il voit le bateau. Yoyo est à l'épuisette et parviens à le mettre au sec. Je le mesure 65 cm.

Nouveau spot validé !

Je tente encore une ou deux dérives sans résultats. Je reviendrai plus tard dans la saison, pour l'heure je vais laisser ce spot au repos .

Je me dirige un peu plus au large à la recherche des lieus jaunes. Yoyo ne tarde pas à faire le premier lieu jaune (45 cm) qui repart à l'eau en pleine forme.

Yoyo s'éclate

repart grandir on viendra te chercher dans quelques années !


Puis c'est au tour de Christophe de faire coup sur coup un lieu jaune (60 cm) et une vieille commune. On a bien chambré Christophe le roi de la couguar.

Je fais également un mérou breton et la plaisanterie à continuer. c'est à la rigolade cet après midi. Yoyo s'y connait en matière d'ambiance un vrai boute en train.


Beau spécimen de Mérou Breton (vieille commune)
Quelques lieus plus tard, le courant a fortement faibli. Les dérives ne sont plus productives. Le vent frais aura raison de notre motivation. Yoyo va piloter le 3D Tender et me donner ses impressions. Il est emballé par le comportement marin. Il navigue à 20 nœuds avec une houle de travers de 1,5 mètres.

Fatigués mais heureux


Conclusion :

Une très belle journée ensoleillée avec quelques poissons. Un journée de partage entre passionnés et de grands moments de rigolade tout au long de la journée.

Le leurre du jour aura été sans conteste le Crazy Sand Eel en petite taille avec tête plombée de 30 gr.

Les autres ont fait le boulot notamment un Ty Fourrage version 2015 que Valentin d'Ac'scion pêche m'a demandé de tester. Je n'étais pas emballé par la première mouture. D'ailleurs, je n'avais pris aucun poisson avec. En revanche, ce nouveau leurre est fantastique. Il faut juste coller la tête avant de s'en servir. Le corps est très souple, les couleurs sont pas mal et que dire de l'hameçon texan qui évite bien des accrochages. Le principal reproche, c'est qu'il est vraiment trop fragile.