Pages

Grauvell

Grauvell

jeudi 26 avril 2018

Lieu jaune, Nouveau record pour le mousse !!

Le big block de la journée


le blog est en léthargie en ce moment, non pas que je ne fasse plus de sortie mais je n'arrive plus à me motiver pour écrire des articles. Cela fait maintenant quelques années, plus de  6 ans pour être précis et 200 articles. Je n'arrive pas à me renouveler d'une part par manque de temps et d'autre part un peu de lassitude s'installe au fil des articles. Cela dit, vous êtes nombreux à me suivre et à m'encourager à poursuivre.
 
Je regarde la météo depuis le début de la semaine et tous les indicateurs sont au vert. Pas de vent, du soleil et des températures qui dépassent les 20 degrés, What Else ?
 
Il faut que je prospecte un peu avant la sélective "BARRACOUDA TOUR Beneteau" organisé par Yann Plusquellec le Boss du chantier Cras Nautique.
 
On ne va pas partir trop tôt, Loïc vient de Saint Malo. Arrivé à la cale le parking est déjà presque complet. Dimitri et Eric sont en train de mettre leur bateau à l'eau.

Départ dans la bonne humeur

C'est sur une mer d'huile que nous naviguons direction le semi-large. Après une petite demi-heure, j'arrive sur le spot. Pas un bateau à l'horizon, c'est agréable. Je place le bateau et c'est parti. Christophe et Loic mettent  un Fire Eel, quant à moi j'opte pour un gros Jig que Valentin le boss du magasin Ac'scion pêche à Paimpol m'a demandé de tester le Slah Beat de chez Megabass couleur Bleu whasi. Son corps fuselé lui permet de descendre rapidement mais on peut également l'utiliser avec des animations de type slow jigging.  C'est d'ailleurs cette technique que je vais utiliser.
 
Les lignes sont à l'eau. La première dérive est catastrophique, je passe à 100 mètres de mon point de référence. Le courant est très fort malgré le coefficient de 70. Comme on dit dans le jargon, ça pousse fort. Je prends mon temps pour essayer de placer la deuxième dérive. Ce coup-ci je passe une cinquantaine de mètres en dessous du point. J'enrage de ne pas arriver à placer correctement ma dérive. De plus les bateaux commencent à arriver.

Je vois Damien, le guide de pêche qui arrive également sur la zone. Un petit coucou de loin. C'est le moment de pêcher j'irai le salut plus tard.
 
La troisième est la bonne. Le bateau arrive rapidement sur le point marqué sur le GPS. C'est Christophe qui fait le premier poisson. Il n'a pas l'air vilain à voir la courbure de la canne et le bruit du moulinet. Je pense même que le frein à l'air un poil trop serré. Le Fire Eel est toujours aussi efficace. Le poisson arrive tranquillement au bateau. Je me charge de l'épuisette. Je la casse en la soulevant. Je m'y reprends à plusieurs fois pour mettre le poisson au sec. C'est un beau lieu jaune de 71 cm.
 
Le sourire de Christophe en dit long !! 
 
Le dicton du jour pourrait être "Qui place la dérive correctement, fait du poisson".
 
On peut voir sur la photo qu'en Bretagne, il pleut toujours, c'est venteux et les conditions de mer sont horribles.
 
La bonne nouvelle, c'est que les poissons sont présents, ils reviennent tout doucement du large. Il faut dire que la température de l'eau est de 10 degrés alors que l'année passée à cette époque on était plus proche des 13 degrés. Les boules de poissons fourrages sont bien présentes.
 
Après la photo d'usage et les congratulations du capitaine pour le mousse, je me replace. Mon leurre arrive au fond. Je fais quelques animations sèches pour bien faire voler le Jig. Je commence mon animation en slow jigging. J'ai à peine remonté de quelques tours de manivelle que je prends une grosse châtaigne. Je fais un gros ferrage. Comme c'est la première fois que Loïc vient à la pêche, Je lui passe ma canne pour qu'il puisse remonter le poisson. Il sent bien la force du lieu jaune, surtout dans ses premiers rushs. Je remonte son leurre. Je prends l'épuisette tout en lui donnant quelques conseils. Je vois sur le sondeur le poisson monter tout doucement. On commence à voir un beau lingot sous le bateau.
 
Lieu jaune de 73 cm
 
Loïc ne cache pas sa joie. Je pense qu'il va se rappeler de cette sortie de pêche. Il a mis sa casquette magique.
 
Valentin, le boss d'Ac'scion pêche à Paimpol, je te remercie de m'avoir fait connaitre ce Jig. Pour ma part je le valide sans soucis.
 
J'essaye de me replacer mais j' éprouve  des difficultés à le faire. Dès lors que je me place bien, c'est plus facile pour faire du poisson. Après quelques dérives pour régler la mire, le bateau est sur la bonne trajectoire. Je vois la canne de Christophe qui commence à vibrer. Au même moment il fait un gros ferrage. Après quelques rushs de malade, il pense que c'est un joli poisson encore plus lourd que le précédent. Effectivement, il n'arrive pas à le décoller du fond. Il parvient juste à brider le poisson. Chaque fois qu'il arrive à le décoller du fond, il repart dans un rush. Il faut attendre qu'il se fatigue un peu pour pouvoir commencer à le remonter. Je commence à le voir sous le bateau. Il repart dans un rush pour prendre une vingtaine de mètres de tresse. Christophe est tout en maitrise. Il arrive enfin à la surface. Je le mets dans l'épuisette. Ma réparation de fortune ne marche pas et elle complètement démantibulée. Peu importe le poisson est bien au sec. Je le mesure c'est un lieu jaune de 81 cm. C'est le nouveau record de Christophe. C'est un très beau poisson. 

lieu jaune de 81 cm

Après quelques dérives infructueuses,  C'est au tour de Loïc de faire son premier poisson tout seul comme un pêcheur aguerri. Le poisson l'a pris directement à la descente de son leurre, preuve qu'il a bien écouté les conseils que nous lui avons prodigués. Il a la banane jusqu'aux oreilles. Ca y est, il est converti.


Bravo Loïc



Je prendrai un beau poisson également mais problème de photo.
 
On mange le casse-croûte que Christophe a préparé pendant la renverse de courant. La pêche a été bonne et il est l'heure de rentrer. Je profite de la marée haute pour faire une visite touristique de l'archipel de Bréhat à Loïc. Je me promène au ralenti dans tout ce dédale d'iles. Bien entendu, il ne pas s'y aventurer sans une bonne connaissance.
 
En remontant le bateau, le treuil a lâché. Heureusement que nous étions trois pour pouvoir le remonter à la main. Du coup, je suis passé au chantier CRAS NAUTIQUE. La bonne nouvelle c'est qu'il en avait un en stock. Une demi-heure plus tard, le treuil neuf est opérationnel.
 
Conclusion :
 
Le mousse a encore une fois dépassé le Capitaine. J'ai même l'impression de ne plus savoir pêcher. Cependant j'ai toujours le flaire pour trouver les spots. Il va falloir que je me ressaisisse rapidement pour la sélective Barracuda tour du 5 mai 2018. Je me suis inscrit avec Seb cette année. Un fameux pêcheur de surf casting bien connu sur les réseaux sociaux. De plus, nous sommes tous les deux membres de l'association Fish à l'Affiche. Un lien pour ceux qui ne connaissent pas cette association ou qui voudraient nous rejoindre.
 
 
Les leurres du jour :
 
Le Fire Eel de chez Delalande dans les coloris flashy et marron
Le Jig  Slah beat de chez Mégabass couleur Whasi

Matériel Utilisé :

Canne :
      - Smith Dragonbait 72H                                    2,18 m              Puissance 7-40 g
       - Rod House 706 IM Blank North Fork           2,20 m              Puissance 10-40 g
Moulinet ;
      - Shimano Stradic 4000 Ci4 FBXG
      - Shimano Exage 4000
Tresse : Power Pro 9 kg rouge
Bateau : 3D Tender 550 Patrol
Combiné : Lowrance ELITE 9 TI