Pages

Grauvell

Grauvell

mardi 24 septembre 2013

Le retour du Fiston et l'arrivée de Jean-Alain

Départ pour une petite session de pêche avec le fiston et Jean-Alain. Nous sommes partis vers 16h30 de la cale de Traou Vilin pour faire le début de la montante. Une première pour Jean-Alain qui n'avait jamais pêché en mer.

Direction nos spots de l'archipel de Bréhat, je décide de commencer par un coin pas trop piégeux. Un fond de sable, quelques algues et c'est parti pour une pêche en vertical. Quelques conseils pour débuter : on ouvre le pick-up, on laisse le leurre atteindre le fond puis on le décolle du fond et très important, on accompagne la descente en gardant le fil tendu (souvent la touche à lieu à la descente).

La première dérive ne donne rien. On change de poste mais pas de technique, le courant commence s’établir. Je monte un black minnows 120 rose tête plombée de 25 g. touche à la descente je ferre poisson. je remonte un bar de 46 cm. Sur la dérive suivante le fiston prend une vieille. Jean-Alain n'est pas en reste il prend une petite vieille. Le fiston prend un petit bar de 40 cm (remis à l'eau bien évidement).Vent contre courant provoque une grosse levée et il est temps de changer de poste direction l'estuaire ou nous serons plus à l'abri. Première dérive et Jean-Alain prend un bar qui repartira grandir. Jean-Alain prend un bar mais un moment d’inattention et un peu de mou dans le fil et le bar repart. Les sensations sont la, il reste juste à peaufiner la technique. 

Premier poisson de Jean-Alain et déjà il pose comme un pro !! 

Mon tour arrive et un bar de 44 cm. Le soleil commence à décliner et j'annonce la dernière dérive. On replace le bateau et nous sommes tous concentrés. Je regarde la canne du fiston lorsque je vois une petite attaque. Il soulève le leurre et garde la ligne bien tendu à la descente, le bar a suivi ferrage dans la foulée, le moulinet chante et il annonce "poisson" le combat commence et le bar a l'air joli. Il part dans des rushs puissants mais le fiston arrive à ramener le poisson près du bateau et hop dans l'épuisette. Je lis la joie sur son visage et il est heureux. On mesure bar de 65 cm bien ventru.


La joie est communicative


Nous garderons ce poisson qui garnira la table du fiston et de la pêcheuse du fiston !!!

Conclusion : trois heures de pêche, quelques poissons et un moment de partage. Je crois, à n'en pas douter, que Jean-Alain a attrapé le virus de la pêche. 
Le Black minnows est vraiment un aimant à poisson.



lundi 23 septembre 2013

Nouveau spot validé

Vendredi matin départ avec Pierre de la cale de Traou vilin. La cale est difficilement accessible à cause du tournage d'un film dans les anciens locaux de l'école maritime. Cela ne nous empêchera pas d'aller taquiner le bar.

Nous nous dirigeons vers un spot dans l'archipel de Bréhat. Les premières dérives ne donnent rien. Le vent qui souffle du nord rend les dérives difficiles. Pierre fait tout de même 2 vieilles, coup sur coup. Il est en mode "battle" et me rappelle, à juste titre, que je n'ai pas encore fait de poissons. 

Beau poisson !!

Devant le peu de bar actif sur cette zone, Pierre me propose d'aller sur un de ses spots. Je place le bateau et tout en pêchant , j'ai un œil sur le sondeur pour visualiser le fond. J'ai remarqué une cassure lors du premier passage et j'anticipe en ouvrant le pick-up très tôt. Le leurre arrive au fond et "bing" grosse tape, je ferre, le moulinet chante, j'ai affaire à un bar. Après un joli combat, Pierre prend l’épuisette et bar est mis au sec. Je ne manque de charrier amicalement Pierre.  

Joli poisson bien ventru

Le poste est définitivement validé. Nous continuerons encore quelques dérives mais le courant est devenu trop faible. Retour à la cale vers 13h00.

Conclusion : Super matinée de pêche avec Pierre, à refaire. 

lundi 16 septembre 2013

Petit coefficient et météo médiocre

Samedi matin départ avec Dav (un copain du fiston) pour tenter de faire du bar. Les conditions sont vraiment défavorables pour la pêche (petit coefficient, beaucoup de vent) mais également pour les pêcheurs (températures basses et couverture nuageuse). Ce n'est pas ce mauvais temps qui va nous décourager.

Départ de la cale à 9h00 et direction l'archipel de Bréhat. Je place le bateau sur mes dérives habituelles mais ce vent de nord vient tout chambouler sans compter que le courant est très faible. Je montre à Dav la technique de pèche en traction. Je lance mon leurre en travers du courant. J'attends qu'il atteigne le fond et je commence l'animation. Attaque sur la deuxième traction. Il s'agit d'une vieille.

Je me replace en corrigeant la dérive par rapport au vent.  Dav aime bien pécher sous le bateau à mi chemin entre la verticale et la pèche à gratter. Gros départ, la canne plie généreusement, le frein chante et le poisson donne des gros coups de tête. Nous sommes un peu déçu quand on voit arriver à la surface une vieille (2 kgs) mais il faut reconnaître que ce poisson est très combatif tant qu'il reste au fond.

Nous ferons également quelques morgates (seiches) qui repartiront directement à l'eau en faisant bien attention de ne pas recevoir d'encre.

Il s'ensuivra une longue traversée du désert lorsque tout à coup, je sens une attaque, ferrage immédiat. Le combat commence et je sais que c'est un bar. Il est bien nerveux mais je le bride et il arrive rapidement dans l'épuisette. C'est un bar de 50 cm. Nous garderons ce poisson qui agrémentera la table de Dav à n'en point douter. 

Bar de roche avec un dos foncé.

Le courant faiblit et il est temps de rentrer. 

En conclusion : Nous n'avons pas pu aller au petit large à cause des conditions météo mais nous avons passé un bon moment sur l'eau. N'est pas la le principal ? 

mercredi 11 septembre 2013

La dernière dérive !

Départ samedi après midi avec Christophe dit "le mousse". Le coefficient de marée est fort. Nous décidons de pêcher du bouquet et des praires pour commencer puis d'aller taquiner le bar en début de montante.

La pèche à pied ne fut pas extraordinaire et j'ai des progrès à faire pour attraper ces fameuses crevettes. Nous trouverons quelques praires qui font la taille.

En début de flot je vais sur mes postes et très rapidement je commence par prendre une jolie vieille. J'ai remarqué que lorsque je péchais des vieilles c'est que le courant n'était pas assez fort pour que le bar soit en chasse.

Après quelques dérives infructueuses, Christophe fera le premier bar (44 cm) petit combat mais grande joie pour le mousse. Le black minnow 120 a encore frappé.

Nous tentons un coin prometteur. Trois mètres d'eau et une visibilité à coup le souffle, nous oblige à changer de leurre (keitch impact 5" colorie blanc 10 gr)  pour passer à la volée. Christophe sera suivi mais le poisson n'arrive pas à  se saisir du leurre (action peut être trop rapide). On a juste vu la gerbe d'eau.

Le temps passe et nous allons de nouveau changer de poste. La marée a monté et le courant a forci. Nous remettons les black minnow mais en 140. Il est bientôt l'heure de rentrer et j'annonce "dernière dérive". Je suis en verticale au raz du fond avec des animations plutôt lente, je décolle légèrement le leurre du fond et je garde ma tresse tendue pour contrôler la descente du leurre. 

Lors d'une phase de descente, je sens l'attaque du poisson et je ferre immédiatement. Le combat peut commencer. Le poisson n'est pas décidé à quitter le fond et il me fait bien chanter le frein du moulinet. Il a tout donné au démarrage et il se laisse remonter sans grande opposition. il s'agit d'un bar de 62 cm. Je décide de le garder. Il agrémentera la table du mousse.

Bar de 62 cm

Au final : Encore un bon moment passé sur l'eau avec Christophe sous le soleil breton et l'archipel de Bréhat en toile de fond..
   

mardi 10 septembre 2013

Quelques souvenirs de vacances

Les vacances viennent de se terminer et il est temps pour moi de faire ma rentrée. Je n'ai pas publié de post au mois d’août malgré de nombreuses sorties entre la famille et les copains.

De nombreux poissons péchés lors de ces différentes sessions.

Congre de 1m40


Tout d'abord la venue de mon petit cousin Yohann (dit Yoyo), excellent pécheur de bar qui sévit à Saint Nazaire, Pornichet, Le Croisic. Il a été champion de France de lancé surf casting (la valeur du pécheur n'attend pas les années). Nous avons passé un moment sur l'eau et nous avons pris du bar bien sur mais également une raie et un petit requin qui lui a fait bien plaisir tant l'attaque était violente et le combat incertain (Emissole tachetée).
Emissole tachetée

Le sourire de Yoyo 

Raie pour Yoyo et bar pour Rémi

Nous avons confronté nos techniques de pêche. Il laisse traîner ses leurres, plutôt surplombés à mon gout, au raz du fond. Je lui ai fait voir la technique de pêche en traction. Il a réussi à la mettre en pratique sur son terrain de jeu et a fait la différence avec cette technique (il apprend vite). C'est un adepte du surf casting et je sens que je vais aller le voir dans son fief pour une petite session.

Nous avons prospecté le plus clair de notre temps dans l'archipel de Bréhat. Il a été surpris de voir les 400 îles que compte cet archipel et surtout la clarté de l'eau (visibilité de 4 à 5 mètres en permanence).

Copyright : Anthony Pen El
Il a été pu constater que le poisson était actif une bonne partie de la journée avec bien sur des pics le matin et le soir. Le rendez vous est pris et je ne doute pas qu'il revienne passer un autre week end. J'ai adoré partager ces moments de complicité avec ce passionné, que dis-je  ce "fou de pèche".

J'ai fait une session également avec mon filleul (Maxence) et son frère (Mewen). Nous avons pris ce jour la trois bars de plus de 65 cm.


Je suis allé souvent seul pour essayer de trouver des nouveaux postes. Le poisson était bien souvent au rendez vous.

J'ai également mis des casiers qui m'auront rapporté un homard, des tourteaux et des étrilles. Ils ont souvent été relevés par des personnes peu scrupuleuses (j'ai même retrouvé un casier à plus de 100 m de l'endroit  initial).