Pages

Grauvell

Grauvell

mardi 24 mars 2015

La marée du Siècle.

La marée du siècle, tout est dans le titre. Un coefficient proche du zéro des cartes, ça ne peut pas laisser me laisser le pêcheur à pied que je suis indifférent. C'est donc tout naturellement que je souhaitais partager ce moment avec la famille.
 Les cousins de Picardie sont venus spécialement pour l'occasion. La météo est plutôt bonne. Le soleil est bien présent mais les températures sont plutôt fraiches. Départ à 11h30 pour la cale. Je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée. C'est bien la première fois que je vois autant de personnes mettre leur bateau à l'eau. C'est la cohue générale, l'anarchie la plus totale. La bonne humeur reste tout de même de mise. Le bateau est à l'eau et les affaires sont chargées, tout le monde à bord ; direction une ile de l'archipel.

La traversée s'est bien passé les six adultes à bord. Le bateau a pris sa vitesse de croisière de 20 nœuds assez rapidement. tout le monde a trouvé sa place à bord. Je pose le bateau. On commence par le casse croûte pour prendre des force avant d'aller arpenter l'ilot. Je dénombre pas moins de 18 bateaux. Je n'avais jamais vu autant de monde à cet endroit. D'ailleurs, je connais la moitié des personnes présentes.


Avant l'effort, le réconfort
Chacun part de son côté explorer tantôt un coin de sable pour y débusquer des praires et des palourdes, tantôt un tas de caillou à la recherche des ormeaux, homards et étrilles.

Top départ dans la bonne humeur !!

Il y a du monde sur le platier
L'essentiel n'étant pas la pêche mais de se retrouver dans un lieu paradisiaque tous ensembles. De pouvoir faire partager ce moment d'évasion en toute convivialité.

Il est trop petit pour garder. Il est reparti grandir après la photo.
 


Ou sont les étrilles ?
Après deux heures de recherche, tout le monde se retrouve à coté du bateau. On discute avec les voisins et les connaissances.
C'est fatigant la marée
Je vérifie les prises de chacun en n'oubliant pas de remettre à l'eau tout ce qui ne fait pas la taille réglementaire. L'office de tourisme de Paimpol fourni des réglettes distribuées gratuitement par l'association VivArmor Nature.
 
 

Je suis attiré par un spectacle hors du commun. Un poisson d'environ 40 cm, tout rouge, est à la surface de l'eau. Il fait des rond dans l'eau. Il s''approche des embarcations. Il s'agit d'un lompe, lump, cycloptère ou poule de mer du nom latin cyclopterus lumpus. Il est plus connu pour ces œufs (œuf de lump). c'est la première fois que je vois ce type de poisson.

Cyclopterus Lumpus
Il est temps de rentrer après cet belle journée bien ensoleillée. Tout le monde est fatigué mais c'est de la bonne fatigue !!!

C'est ça l'effet marée
Nous croisons Candice qui s'éclate sur le catamaran.

Ca envoie du pâté !!

On voit bien le courant
 La journée s'est terminée par la dégustation de notre pêche.

On fait pas plus frais !!
 
Conclusion :

Une journée bien remplie. Patrice et Maryline ont découvert la pêche à pied. Ils sont venus spécialement de Picardie. Nous avons fini la journée autours d'un bon repas.

La météo a été parfaite, des températures fraiches mais un grand soleil. On a pris encore des couleurs.




mardi 17 mars 2015

Le Jig, c'est fantastique !!

De longue date, J'avais proposé à Valentin d'Ac'scion pêche de venir faire une partie de pêche au semi large à la recherche des lieus jaunes. Nous avons convenu au vu de la météo une sortie dimanche dernier. La météo est géniale. Pas de vent, un grand soleil et une mer plate, tous les ingrédients pour passer une bonne journée. Néanmoins, j'ai un peu la pression. Le poisson sera t-il au rendez vous?

Nous sommes quatre pêcheurs prêt à en découdre. Valentin et son copain David, Juju et moi. David et Valentin sont parés pour affronter les grands froids, Juju et moi arborons le tee shirt Lodennan.
 
Ce sera donc la "Team Lodennan" contre la "Team Ac sc'ion pêche".
 
Ca chambre pas mal sur le bateau. L'ambiance est à la rigolade.
 
Valentin m'annonce la couleur, aujourd'hui il va essayer toute sa panoplie de Jig armés de ses assist hooks home made (fait maison). Le montage est très soigné. De plus, ils sont parfaitement adaptés au Jig.
 
Je choisi un spot qui m'a souri ces derniers temps. Après quelques dérives infructueuses, Valentin parvient tout de même à sortir le premier lieu jaune (50 cm) de la journée. Je lui emboite le pas sur la dérive suivante avec un lieu de (45 cm reparti à l'eau).
 
Je propose à David et  Valentin un cours accéléré sur le fonctionnement du combiné GPS/sondeur. Je leur montre également ma technique de pêche en verticale.

Valentin repère un dauphin qui est sur le dos. Nous allons voir. Nous constatons qu'il est mort. Nous avons de la peine de le voir ainsi.
 
Du coup, je change radicalement de coin. Le spot est beaucoup plus accidenté. David et Juju vont y laisser quelques leurres. Je profite pour leur montrer le nœud de Palomar qui relie le fluoro à l'agrafe. C'est à mon sens le meilleur nœud de sa catégorie. La force de rupture de ce nœud est entre 95 et 100%. Il est en plus très simple à réaliser.
 
Je n'arrive pas à localiser les poissons. Les dérives s'enchainent sans sortir le moindre poisson. Il temps de casser la croûte. On reverra après la pause la stratégie a adopter. Le vent se lève, on remet les blousons. Mais qui a ouvert la fenêtre !!!

Le courant commence à reprendre. Je retourne sur les points du matin. J'ai l'intime conviction que les poissons sont la. Je me fie à mon instinct.

Valentin reste également sur sa stratégie, des jigs encore et toujours. A partir de ce moment il va faire la différence. En début de montante, il va enchainer les prises. De beaux poissons au vu de la courbure de sa canne mais malheureusement sa tresse étant un peu fatiguée (c'est toujours le cordonnier le plus mal chaussé), il va casser. J'avoue que le deuxième c'est un peu de ma faute. Nos lignes se sont emmêlées. Le frottement aura eu raison de la sienne. 
 
Sur une dérive, je regarde le sondeur. Je vois une belle cassure. J'averti tout le monde qu'il va falloir étre attentif. Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que Valentin est attelé. Je demande à tout le monde de remonter lentement le leurre en pratiquant la technique de l'ascenseur. Daid est aussi attelé, puis c'est Juju et moi. C'est le premier quadruplé sur le Lodennan. Valentin casse. Il est donc disponible pour gérer l'épuisette. David fait un lieu jaune de 67 cm, Juju un de 57 cm et moi un steak de 71 cm.



David a la banane
 
Steak
Je note que le Jig de Valentin a été le premier à être en action. Je l'ai observé toute la journée. Il anime son jig tout doucement avec des pauses de plusieurs secondes. Je pensais, à tord, qu'il fallait lui faire de grosse animation. Je vais revoir mon jugement sur les jigs et revoir mes animations.
 
C'est l'euphorie dans le bateau. après la séance photo, je replace le bateau sur la dérive. David est un peu pâle et il ne discute plus. c'est un signe!! La houle aura eu raison de lui. Je décide donc de rentrer pour ne pas gâcher cette bonne journée.
 
Sur le chemin du retour il parvient tout de même à reprendre des couleurs. Un petit moment de faiblesse.
 
Conclusion :
 
 Super journée pleine de partage. Je n'aurai qu'un mot ; à refaire. On a passé une journée sous le signe de la bonne humeur. Je me suis bien marré.

Je vais commencer par mettre des jigs dans ma boite de pêche. Ils peuvent faire la différence dans des moments ou les autres leurres ne fonctionnent pas.

Pour ma part je suis resté très classic : Crazy Sand Eel (22 cm) et Nitro shad bleu 150 avec des têtes plombées de 50 à 80 grammes.

On a fait une dizaine de poissons sur toute la journée à quatre. La renverse de courant aura été la plus productive. Après avoir discuter avec quelques pêcheurs, on s'en sort pas trop mal. Il va falloir attendre un encore un  peu pour aller taquiner le bar.

La team Lodennan et la Team Ac'scion pêche se quitte sur un match nul. Il faudra prévoir une autre confrontation.

Nous avons pêcher à quatre sur le bateau sans problème (quelques emmêlements). Le 3D tender 550 patrol a une grande habitabilité et chacun y a trouvé sa place.
 
 




 

jeudi 12 mars 2015

A la recherche des lieux jaunes

La météo est enfin clémente pour le week-end. Il n'en fallait plus pour programmer une sortie en mer. Départ avec Christophe et Dany pour nous rendre sur les plateaux du semi large.

Nous allons commencer par explorer les points déjà connus. Il ne faudra pas attendre longtemps pour que Christophe fasse le premier lieu jaune (65 cm).

Le mousse a mis la barre haute avec ce lieu jaune de 65 cm
Nous avons trouvé un spot ou les lieus sont actifs. Christophe remet le couvert avec un lieu jaune de 55 cm.
Puis vient mon tour, avec un lieu jaune de 55 cm. Sur les dérives suivantes les lieux jaunes sont toujours actifs et Christophe va faire un festival. Il faut dire qu'il était passé prendre des leurres chez Ac'scion pêche. Valentin lui avait conseillé les Absolut Shad bleu pailleté de chez Hart taille 120 avec une tête plombée 60 gr de chez Illex. Pour ma part, je reste fidèle au Crazy Sand Eel taille 2 jaune fluo de chez fiiish avec sa tête de 60 gr. Dany quant à lui aura essayé tous les leurres (il a tapissé le fond).

Dany fera son premier lieus jaune de 35 cm qui est reparti directement à l'eau. C'est seulement son deuxième poisson (je compte pas les maquereaux) son premier poisson


premier lieu jaune pour Dany


Dany est aussi heureux de le pêcher que de le relacher
  
Toujours est il que Christophe mène quatre à 1. Le courant a forci et la lumière du jour commence a faiblir. C'est à ce moment que je fais deux lieus jaunes coup sur coup. Les deux lieus jaunes font la même taille 66 cm.

Le jour commence à décliner doucement.. On décide de rentrer tranquillement.

Conclusion : Une bonne session avec de beaux poissons. Le carbone a encore plié. Les lieus sont sur des lançons et des sardines. Les meilleurs couleurs le marron clair et le bleu roi. En revanche quand la luminosité baisse prévoir les couleurs fluo : jaune, rose, vert, ...)

Samedi

Les conditions météo sont encore optimales. On reprend les mêmes et on recommence.

Grand soleil et mer d'huile
Comme les poissons étaient actifs hier soir sur les point du semi large, la stratégie est simple. Je tente de les retrouver. Je positionne la dérive sur ce point. Mais à la pêche la vérité de la veille n'est pas la vérité du jour. Pas de vie autours du caillou. On va en profiter pour faire de la détection. On peigne systématiquement tous les cailloux à proximité.

Christophe parvient à sortir le premier poisson. Un lieu jaune de 56 cm.


La casquette magique AC'SCION pêche et les lunettes de soleil

 Puis s'en suit une longue traversée du désert. Nous en profitons pour casser la croûte. Je me déplace sans arrêt à la recherche du poisson, soit sur des points connus soit en mode prospection. Sur une  énième dérive j'arrive à sortir un lieu jaune (55 cm)



Il fait plaisir celui la
Puis je remets le couvert sur la dérive suivante avec un lieu jaune de 40 cm (remis à l'eau bien sur).

Je change de spot pour ne pas épuiser la ressource sur ce plateau rocheux.

Je me déplace d'une centaine de mètres pour explorer un autre plateau. La position n'est pas optimale mais je laisse le bateau continuer à dériver. Dany prend son premier poisson de la journée. Un superbe lieu jaune de 59 cm.

 Pourtant, elle avait bien mal commencé. Il ne s'est pas rendu compte qu'il avait croché. Le temps que je comprenne, la bobine s'était entièrement déroulée. tout est resté au fond. Heureusement que j'avais prévu une canne supplémentaire.

Joli poisson Dany

Dans la foulée, je fais la technique de l'ascenseur et Bingo. Très grosse attaque, Le poisson me prends une bonne quantité de tresse. J'essaye de le brider mais rien à faire. Je serre le frein du moulinet. La canne amortie bien les coups de tête. La canne a une courbure impressionnante. Le poisson c'est un peu calmé. Je commence à le remonter tranquillement. Il repart dans un rush violent. Le moulinet ne chante plus, il hurle. Je suis sur une tresse de 15 ‰ et un fluoro de 40 ‰. Autant dire que je ne préfère pas le brusquer. Petit à petit, j'arrive à remonter le bestiau. Après quelques minutes il montre sa belle robe jaune. C'est un beau lieu jaune, peut être un nouveau record. Au moment de le monter dans le bateau le fluoro casse. Il reste quelques instants au bord du bateau à quelques centimètres sous la surface. Il a récupéré et disparait pour rejoindre le fond. Il m'aura donner beaucoup d'émotions.
 
Il est temps de rentrer à la maison. Je reviendrais sur ce spot.
 
Conclusion : Les poissons on été difficiles à localiser. J'ai essayé tous les leurres de la boite de pêche. beaucoup de prospection et un nouveau spot très prometteur.