Pages

Grauvell

Grauvell

lundi 30 juin 2014

Juju : La fillotte

Départ à 6 h 00 du matin avec Juju pour une partie de pêche express. La mer ressemble à un lac. Nous assistons au lever de soleil tout en faisant route sur les plateaux du petit large. La navigation est plutôt agréable et nous sommes rapidement sur notre lieu de pêche. Pas un seul bateau sur le spot. On voit au loin quelques bateaux sur les spots à maquereaux (ils sont arrivés).

Les premières dérives ne donnent rien. Le courant n'est pas encore établi. Il va falloir prendre notre mal en patience. Nous ne dérivons pas correctement. Il faudra attendre une petite demi heure pour commencer à toucher les premiers bars. 

Nous allons utiliser :

  • Le Nitro Bôle Shad 140 bleu sur tête plombée de 40 gr (Illex) avant que le courant soit bien établi,
  • Les Nitro Shad 150 vert et dos noir sur tête plombée de 70 gr (Illex) des que le courant dépasse les 2 nœuds.
Je commence par ouvrir le bal suivi immédiatement par Juju. Nous commençons par faire un premier doublé. Les poissons sont quasiment identiques 52 et 53 cm. Ils vont rejoindre le vivier. Sur la dérive suivante, Juju qui a bien compris la technique, fera un autre bar de 51 cm. Puis Juju va commencer son festival. Je contenterai de les mettre dans l'épuisette. Sur chaque dérive elle prend un poisson. de temps en temps, il m'arrivera de faire le doublé. 

Nous avons fait 12 bars dont 8 pour Juju. J'aurai quand même la satisfaction de faire le plus gros (65 cm) suivi de près par Juju (63 cm). De toute façon, il ne pouvais en être autrement Juju avait la casquette magique !!!

Conclusion : De nombreux poissons mis au sec allant de 40 à 65 cm. Au delà de cette partie de pêche, j'ai apprécié de pouvoir partager ce moment de complicité sur l'eau en compagnie de ma fille. On se rappellera, j'en suis sur, de ces moments qui resteront dans nos mémoires. Je suis même sur qu'au fil du temps les poissons seront plus nombreux et plus gros. Juju a compris immédiatement la technique et à même surpassé le capitaine.
Je vous demanderai un peu d'indulgence pour le montage vidéo, je suis novice dans le domaine. 

vendredi 20 juin 2014

Lunkers : Le fiston et ses potes !!

Mardi et mercredi de la semaine dernière le fiston amenait ses copains de toujours, Poké et Mye à la pêche. Après avoir mis en place une stratégie la veille à la maison ils se rendent sur les plateaux du petit large à l'aube.

Lever de soleil sur Bréhat
 Le fiston devait écrire l'article mais après deux semaines de vacances, il est débordé. Ce sera pour la prochaine fois. Je laisse quelques photos de leurs deux jours. Tous les poissons en dessous de 55 cm ont été remis à l'eau. Les leurres utilisés seront principalement : Bole Shad et Nitro Shad de chez Illex et le Magic Eel de chez Sakura. Les grammages ont été adaptés au courant présent sur le spot allant de 40 à 70 grammes.

Poké sort le premier 
Au tour de Mye
Lunker pour Vinc
Poké est heureux
Un autre pour Poké
Doublé et Lunker pour Mye


Il manque quelques centimètres pour être déclaré Lunker
Poké le roi de l'épuisette
Lunker
Après l'effort le réconfort
Elle est pas belle la vie !!
La casquette magique Ac'Sion pêche
 Conclusion : Bien que je n'étais pas avec eux, j'ai vécu leur aventure halieutique. Ils auront fait 9 bars le lundi, 12 bars le mardi et un lieu jaune. Des poissons hyper combatifs, allant de 45 cm à 72 cm. Plusieurs Lunkers seront mis au sec. Des poissons localisés sur un seul poste et ils font régulièrement des doublés. Une météo géniale avec un grand soleil, des températures d'été et pratiquement pas de vent juste un petit thermique à la côte.
Des copains d'enfance réuni autours d'une même passion dans une ambiance conviviale. A n'en pas douter, il se rappelleront de ces deux jours de pêche au large de Bréhat. Le fiston a beaucoup appris pendant cette quinzaine de jours. Il est même capable de guider, dans tous les sens du terme, ses copains

lundi 16 juin 2014

L'après midi de folie !!

Lundi 9 juin en début d'après midi départ vers les plateaux du semi large à deux bateaux. J'embarque sur le bateau à Christophe. Les jeunes, le fiston (Vincent), la fille (Justine dit Juju) et le gendre (Jean-Alain dit JA) embarquent sur le Valiant. C'est décidé, on va faire un concours entre les jeunes et les moins jeunes. C'est la première fois que ma grande vient pêcher en bateau. Nous allons faire la fin de la montante et le début de la descendante. Le coefficient de marée est propice à la pêche du lieu jaune. Nous commençons par quelques cailloux à la sortie de la baie de Paimpol. Je ne tarde pas à faire le premier lieu (50 cm) puis un deuxième (48 cm). On mène 2-0 puis le fiston revient rapidement au score pour égaliser à 2 partout (49 cm et 48 cm).

La joie et la bonne humeur  des jeunes !! 
Christophe fidèle à sa réputation va nous sortir une petite vieille. C'est l'étale de marée haute et il est temps de partir un peu plus au large pour aller taquiner des poissons un peu plus gros.

Nous partons tranquillement à un train de sénateur vers le spot.

Christophe place le bateau, on met les lignes à l'eau et là, le sondeur indique un banc de lieus énorme. Ils sont en chasse bien décollés du fond. Je commence la technique de l'ascenseur. Au bout de quatre tours de moulinet j'ai une tape. Je continue à mouliner. Je suis concentré sur ma canne. Je sens le poisson venir prendre mon leurre et je ferre énergiquement. Le poisson part dans un rush et tente de regagner le fond. C'est le défense typique du lieu jaune. Je bride le poisson pour ne pas qu'il retourne au fond et il arrive rapidement dans l'épuisette.

Sur la dérive suivante, c'est Christophe, toujours en faisant l'ascenseur, qui a une grosse touche. La canne est pliée, elle rentre dans l'eau mais malheureusement le fil casse. Après examen du moulinet celui était trop serré. Dommage !! A n'en pas douté il s'agissait d'un très gros poisson. On desserre le frein du moulinet et c'est reparti comme en 14. Pour conjurer le sort, je lui touche la casquette. Le poisson  est toujours actif. Christophe se fait de nouveau attelé. Ce coup ci le moulinet chante bien et la canne est pliée en deux. Je sens Christophe un peu fébrile. Je suis sur qu'il repense  à l'épisode précédent. Le poisson arrive à la surface et il est mis au sec dans l'épuisette. C'est un lieu de 67 cm.

Christophe, le roi du lieu jaune
Tout à coup une nuée de goélands vient se poser à coté du bateau. Je ne les ai pas compté mais il y avait bien une centaine. Et alors la, je vois un spectacle extraordinaire. Les bars sont en train de chasser les sparts en surface. On les voit très nettement. Nous sommes au milieu de centaines de bars. Ils sont en rang d'oignons,serrés les uns contre les autres, face au courant . La boule de poisson faisant bien une cinquantaine de mètres de diamètre. C'est la première fois que j'assiste à ce spectacle. Les poissons sont tellement près de nous qu'ils évitent le bateau au tout dernier moment.

Il est temps de changer de stratégie. Malheureusement pour nous, les leurres de surfaces et les petits leurres souples  sont restés à la maison. Je trouve un super spook jaune fluo et je parviendrai à prendre un petit bar avec. Christophe envoie un Nitro Shad. Il l'anime en lancé ramené très lentement. Après plusieurs lancés, il est attelé. Le poisson est plutôt nerveux. Il se décroche auprès du bateau (un peu de mou dans la tresse ?). J'inspecte la boite à leurre de Christophe et je trouve un petit leurre à bavette sur une ligne de traîne. Le leurre n'est pas plombé et j'éprouve toutes les difficultés du monde à le lancer. J'attends à peine une dizaine de mètres. Malgré tout sur un lancer, un bar vient le saisir au moment ou il touche l'eau. Je vois le leurre se faire happé en direct par un bar. Je le ferre immédiatement. Le poisson est bien nerveux et je le ramène petit à petit. Arrivé sur le bateau, il recrache des dizaines de sprats de 2 à 3 cm. Je comprends alors qu'il aurait fallu de tous petits leurres souples 3" avec de toutes petites têtes plombées (entre 5 à 10 gr). Que cela me serve de leçon, je aurais dorénavant dans mes boites de leurre au moins un ou deux leurres durs et quelques petits leurres souples.

Bar de 62 cm
Pendant ce temps sur le bateau des jeunes, Justine enchaîne les lieus jaunes sur une mitraillette à mi profondeur avec parfois deux poissons. Pour une première partie de pêche, c'est elle qui remontera le plus de poissons (10 lieus de 45 à 60 cm). Vincent et Jean-Alain sont au leurre souple et feront de jolis spécimens entre 65 et 70 cm.

Toujours à faire les couillons ces deux là !!

Justine avait mis la casquette magique.

Le fiston à converti JA
Beau spécimen de JA
Nous garderons les plus gros pour les mettre en filets. Nous pourrons les déguster à loisir.

Justine avait la Gopro. Je ferais un montage vidéo prochainement.

Le soleil commence à décliner dans le ciel. Il est temps de rentrer tranquillement.

Conclusion : Une après midi bien remplie avec beaucoup de poissons. Le plaisir de pouvoir partager une partie de pèche avec la famille et les copains. Au passage, les jeunes ont gagné haut la main.
Nous étions au milieu d'un banc de bars en pleine frénésie alimentaire. On aurait presque pu les toucher tellement ils étaient près. De nombreux poissons, le sondeur était parfois complètement saturé entre les bars en surface et les lieus jaunes en dessous. Je navigue depuis des années et c'est la première fois que je vois une telle concentration de bars en surface. Comme tout pécheur passionné, je pense que j'en parlerai pendant des années.
Les leurres de la journée : Nitro Bôle Shad (Illex), Magic Eel (Sakura), Crasy sand eel (Fiiish), Super Spook (Heddon)

mercredi 11 juin 2014

Lunker, Steak : Une semaine de pêche avec le Fiston !!

Lundi 

Direction le petit large pour une session de pêche sur la descendante. Sur la cale de mise à l'eau, nous prêtons assistance à un semi rigide en panne (lanceur bloqué). Par chance, il répare son lanceur et il pourra faire sa partie de pêche. Nous décidons de poser un casier avant d'aller sur notre spot de pêche au semi large. Je place celui ci auprès d'un caillou au nord de l'île de Bréhat et je note sur le GPS le point précis.

Nous nous rendons directement sur le spot qui a été validé depuis un bon mois. Nous sommes encore un peu tôt sur zone et les premières dérives sont infructueuses. Très vite le courant reprend et nous enchaînons les prises. Du coup tous les bateaux viennent se coller à notre dérive. Peu importe, la technique est particulière et il n'y a que peu de leurres qui fonctionnent. Le fiston met un Bôle Shad de 140 marron pailleté avec tête Illex de 60 gr et je suis au Bôle Shad de 140 en bleu avec une tête Illex de 60 gr. Les bars sont de taille modeste entre 45 et 55 cm et vont directement dans le vivier. Je commence à être difficile et je trouve tous les poissons de moins de 55 cm petits. N'allez pas croire que je prends la grosse tête ou que je suis blasé. Cette année est vraiment une année à bar. 

Bar sous la grisaille

Je place le bateau sur une autre dérive pour être un peu plus tranquille. Je me positionne. le sondeur m'indique un fond de 40 m. Au fil de la dérive, nous passons sur un ridin de sable. Les bars sont juste derrière. Nous ferons 12 bars dont plusieurs doublés. Nous nous retrouvons de nouveau entouré de bateaux. Il faut presque slalomer entre les bateaux pour pouvoir se replacer. Il faut dire que ces coins de pêche sont bien connus des initiés. Certains s'y rendent depuis des années. Les bars sont bien plus gros sur cette dérive. Je tarde pas à prendre un lunker (71 cm). Le fiston n'est pas en reste avec lui aussi un beau poisson (72 cm).

Lunker 71 cm

Lunker 72 cm
Je décide de changer de spot et d'aller voir si les lieux sont toujours présents. Après 15 à 20 minutes de route, nous voila arrivés. Pas de bateau en vu, on va pouvoir pêcher "tranquillou pépérou" (Béa j'ai repris ton expression fétiche). Nous ne tarderons pas à trouver les lieus jaunes. Il faut un tout autre technique pour le lieu et de tout autre leurre (snoop rose de chez Sakura avec tête plombée de 70 gr). La technique de l'ascenseur est celle qui marche le mieux à mon sens. Je commence à toucher un steak (71 cm) pas très combatif. Le fiston a des attaques mais il n'arrive pas à les ferrer. J'en fais un autre (60 cm) qui lui était en mode combattant. Après plusieurs rush, je parviens à le mettre au sec. Pour finir je fais le dernier poisson de la journée (55 cm).

Un steak de 71 cm
Fatigué mais heureux !!

Nous avons passé un bon moment ensemble. Les poissons étaient au rendez vous. Je ne doute pas que le fiston aura des histoires à raconter quand il retournera dans le sud ouest. Nous n'avons pas de maigres ni de bonites sur nos côtes bretonnes mais nous avons la chance d'avoir un terrain de jeux fantastique et beaucoup de poissons . Bréhat et son archipel d’îles et de cailloux nous offrent un spectacle féerique. 

Mardi

Départ mardi matin sur un petit créneau horaire direction les plateaux du bord de côtes. Je suis avec le fiston pour chercher les lieus et récupérer le casier mis à l'eau la veille.

Impossible de retrouver le casier. J'avais pourtant bien noté le point GPS. Il était bien lesté et n'a pas pu dériver avec le courant. Il faut bien se rendre à l'évidence, plus de casier. "Pas de commentaires".

Je place la dérive sur un point du GPS. Le sondeur m'indique une boule de poisson devant le caillou. Nous faisons à tour de rôle l’ascenseur.  Le fiston est attelé par un poisson qui part immédiatement dans un rush. Le moulinet chante et petit à petit il le remonte. Le combat devient moins intense et rapidement il rejoint le bateau. C'est un lieu de 54 cm.
Beau combattant
Le courant faibli et le fiston fera deux nouveaux lieus jaunes (55 et 53 cm).


Mercredi

Pas de pêche trop de vent

Jeudi

Le bateau n'a pas voulu démarrer plus de batterie. Je vais directement chez Kevin BROCHEN (Société NAUTI SERVICE). Après analyse, il s'agit du redresseur de courant qui est hors service. Pour me dépanner, Kevin arrive à trouver une pièce de rechange pour que je puisse continuer à aller à la pêche en attendant de recevoir la pièce neuve. Un grand merci à toi Kevin, tu me sauves mes prochaines parties de pêche.

Je profite de l'occasion pour aller voir Valentin Rivoal qui tient le magasin d'Acscion pêche à Lézardrieux. Il faut que je prenne des leurres souples et des têtes plombées. Valentin me demande de tester deux nouveaux leurres.

Leurre fourni par Valentin
 

Samedi

Départ tranquillement à la cale de Pors Even, le samedi matin. Christophe nous rejoint avec son nouveau Boat au petit large. Les coefficients très bas et le peu de courant, fait qu'on va aller chercher du lieu jaune. J'en profite pour donner quelques points GPS à Christophe.

Christophe en pleine action
Le fiston met un des leurres que Valentin nous a offert  et moi l'autre. Le vent contrarie un peu nos dérives et il est difficile de se positionner correctement.

Sur une dérive, j'ouvre le bal et je fais un lieu jaune de 55 cm sur le nouveau leurre. Christophe, pendant ce temps là fait de la vieille. C'est normal nous sommes à la reverse de courant et nous faisons du sur place.

Nous décidons de changer radicalement de coin pour aller prospecter sur un spot un peu plus au large. On peut pêcher sur ce spot en début de descendante.

Je place le bateau sur la dérive et très rapidement le sondeur me renvoie des échos de poissons. Ils sont en chasse, bien décollés du fond. Notre technique est simple : On envoie le leurre au fond, quelques animations au plus près des cailloux, un œil rivé au sondeur et lorsque je vois la boule de poisson on fait l'ascenseur à tour de rôle. Le fiston a une belle tape, il continue à remonter sans m'arrêter puis bingo. Il  sent que le poisson à saisi le leurre et gros ferrage. Le moulinet chante et la canne plie en deux. Après quelques minutes de bonheur le lieu jaune (65 cm) rejoint le vivier.

Nouveau leurre validé sur du lieu jaune. Animation minimaliste au fond et ascenseur
Sur la dérive suivante, il remet ça (lieu jaune de 60 cm) !!

Je crois qu'il a une plus grande gueule que toi !! 
Je change de leurre pour mettre un Magic Eel de chez Sakura avec une tête plombée de 50 gr. Je vais faire deux lieus jaunes coup sur coup (55 cm et 56 cm).

Mes portes bonheurs : La casquette et le tee shirt Ac'scion pêche !!
Juste un petit mot sur ma canne, une Dragonbait  10-60 gr de chez Smith, me permet de bien sentir le poisson. Elle amorti parfaitement les gros coups de tête tout en ayant une bonne réserve de puissance.

Conclusion : une semaine de vacance orientée pêche avec le fiston. Il n'arrête pas de m'impressionner tant par sa détermination mais également par sa faculté d'apprendre et d'analyser les différentes situations. Il se forge une solide expérience de pêcheur.

Dimanche


Farniente à Saint Riom en famille.



samedi 7 juin 2014

La pêcheuse !!

Départ 9 heures dimanche matin avec le fiston et la pêcheuse de fiston pour une session de pêche aux bars sur les plateaux du semi large. Justine et Jean-Alain nous accompagnent mais ils s'arrêteront à Bréhat pour une ballade. Il faut dire que la journée s'annonce fantastique. Pas de vent et un beau soleil (air à 16° eau à 14), elle est pas belle la vie !!!

Nous ne serons pas les premiers sur zone. Je place mes dérives mais le courant n'est pas encore établi et je dérive plus avec le vent. Pas beaucoup d'activité sur le sondeur, il faut juste être patient ou arriver au bon moment : "trop tôt c'est pas bon mais trop tard c'est pire". Après quelques dérives, Marie est attelée et le poisson donne de jolis coups de tête. Elle ressent bien la puissance de ce poisson. Après quelques minutes, nous le mettons au sec dans l'épuisette puis directement dans le vivier (bar de 52 cm). Il s'agit de son  premier bar. Tu es officiellement déclarée "Pêcheuse de bar".

La joie se lit sur le visage de Marie
Après quelques dérives infructueuses, Marie remet le couvert. La canne plie et le moulinet chante. Elle est super concentrée et nous remonte le poisson comme une pro tout en souplesse. Il s'agit d'un bar de 49 cm bien nerveux et bien ventru. Marie 2 les autres 0.

Tu nous donné une leçon 
Les bars ne sont plus très actifs mais Vincent sauvera l'honneur des garçons en faisant un bar de 45 cm. Christophe nous rejoint sur zone mais malheureusement il est arrivé trop tard. Nous faisons route sur Bréhat pour récupérer Justine et Jean-Alain. Direction Saint Riom pour rejoindre mon beau frère. Devant Pors Even Christophe me fait des grands signes. Il est au milieu d'un groupe de globicéphales qui remontent tranquillement le courant. C'est la deuxième fois que je vois des globicéphales dans la baie de Paimpol.

Groupe de Globicéphales devant Pors Even

Le capitaine en mode recherche

On pourrait presque les toucher
Nous avons passé plus d'une demi heure parmi eux sans qu'ils soient effrayés. Ils avaient l'air d'être en promenade . Quel spectacle magnifique de pouvoir rencontrer ces animaux sauvages dans leur milieu naturel. Nous sommes tous redevenus l'espace d'un instant de grands enfants. 

Il est temps de rejoindre mon beau frère et ma belle sœur pour casser la croûte devant ce petit coin de paradis qu'est l’île de Saint Riom. 

Conclusion : Une petite session pêche le matin ou Marie nous a donné une leçon de pêche au bar. Une rencontre avec les globicéphales. Une après midi en famille pour profiter tranquillement du soleil et de la douceur de cette journée.