Pages

Grauvell

Grauvell

mardi 28 août 2018

Pêche aux Glénans


Le plus beau de la journée


Je vais voir le fiston, la pêcheuse de fiston et mon petit-fils à l'ile Tudy. Nous partons mon épouse et moi avec le bateau derrière la voiture. On va profiter de ces quelques jours pour tenter de trouver quelques poissons et découvrir ce formidable nouveau terrain de jeu au coeur du pays Bigouden.

C'est décidé on se cale une sortie le samedi. La météo est plutôt bonne. Un vent modéré et un grand soleil sont prévus. Le fiston appelle Dav qui est libre. Il nous accompagne sur cette sortie.Bien sùr le soir on met en place une stratégie. On commence par étudier les cartes marines à la maison. Chacun y va de sa stratégie. On écoute radio pêche. On glane quelques informations par-çi par-là. 

On se donne rendez-vous à 7h15 pour faire la montante. Dav vient d'arriver et j'envoie un SMS au fiston. La nuit a été un peu agitée avec le petit qui fait ses dents. Du coup, le fiston a eu un peu de mal à se lever. C'est la première fois que ça lui arrive depuis qu'on va à la pêche.Nous partons malgré tout à l'heure. 

On essaye à la sortie du port. Le fiston ne tarde pas à sortir un petit bar.

Premier bar de l'Ile Tudy
Nous filons sur l'ile aux moutons. Cette zone nous plait bien. On trouve une belle veine de courant sur une zone un peu mal pavée. C'est mi-marée avec un gros coéficient mais le courant n'est pas très fort (entre 1 et 2 noeuds de courant). C'est la première grosse différence avec les côtes d'armor. La deuxième différence, c'est la profondeur qui n'excède pas 20 mètres. Je suis pourtant à 6 milles nautiques des côtes.

Je positionne le bateau afin de passer sur le spot qu'on a repéré sur les cartes marines. Je me suis placé un peu loin en pensant que le courant aller être important. On arrive tranquillement sur la zone. C'est un fond de sable.Je pêche en vertical avec un petit Nitro 90 et une tête plombée de 18 gr. Le sondeur s'affole. Il y a de la vie la dessous. Le fiston ne tarde pas à prendre un rouget grondin. Dav passe un jig. Aussitôt descendu, il est pendu. C'est un micro tacaud. On est tous pris d'un fou rire. J'immortalise ce moment. Le poisson est aussi gros que le leurre.

Celui la, il nous a fait rire toute la journée

Tout à coup on voit une dixaine de bateau autour de nous. Je décide d'aller un peu plus au large pour chercher des épaves. Malgré les points GPS des épaves pas moyen de les trouver. On va pêcher quand même pas trop loin de celles-ci. Pas mal de détections sur le sondeur. On met les petits jigs pour avoir un aperçu des espèces. Rapidement on fait les premiers poissons. Ce sont des maquereaux. On en garde une dizaine pour faire des rillettes. 

Le bateau se déplace lentement. Le courant ne dépasse pas 0.5 noeuds. Je ne suis pas trop loin d'un plateau rocheux. Dav se prend une cartouche. La canne est complètement cintrée. Le frein se met à chanter. La tresse passe derrière le bateau. Puis un bruit sourd et sec. La canne s'est cassée en trois morceaux. Je dis adieu à la Tecklon royale de chez Grauvell. Elle a pourtant pris de très gros poisson sans jamais broncher. Je pense que Dav l'a cintrée sur le côté. Bien sùr le poisson s'est décroché. Ce devait être un morceau celui-àa. Je n'ai pris que trois cannes. Il va finir la session de pêche avec une demi-canne. Je lui dis que ça va être impossible pour lui de prendre un poisson. Je lance les paris. 

Je remonte un peu plus au sud pour aller chercher les bars dans l'écume sur les Pourceaux. Il faut être très vigilant, le secteur est mal pavé. Après avoir peigné toutes les têtes de cailloux sans la moindre attaque, le fiston me demande d'aller faire un tour aux Glénans.

L'ancien fort de l'ile Cicogne
Il est déja midi. C'est bientôt l'heure de la basse mer. On se met à l'ancre près de l'ile Saint-Nicolas. Le fiston nous propose d'aller boire un coup en terrasse. 

Une mousse avec du saucisson dans un décors féérique

Vur sur l'ile Drenec
Le décor est juste fabuleux. L'eau est turquoise. Le sable est blanc. L'eau est translucide. Le soleil est bien chaud. Pour tout dire, ce site est merveilleux. 

On décide de manger au mouillage. C'est Dav qui nous a préparé le casse-croûte. Il a prévu des galettes de blé et chacun fait son mélange. C'est délicieux et ça change des casse-croutes.

Yec'hed mat !!

Bon ce n'est pas le tout mais on est venu pour pêcher.

Je place le bateau sur une zone d'algues. L'eau est aussi transparente qu'à la piscine. On parvient même à voir les bars passer sous le bateau par petit groupe d'une dizaine d'individus. Après quelques lancés je suis pendu. C'est un tout petit lieu jaune d'une trentaine de centimètres. C'est au tour du fiston de faire le même. Je parviens à faire une aiguilette (espadon breton). Le fiston fait un tout petit bar qui se décroche au bateau. On voit les poissons suivre les leurres mais dès qu'ils aperçoivent le bateau, ils font demi-tour.

Je me rapproche de l'ile Drenec. Avec un nom pareil, il doit y avoir du bar. Drenec veut dire bar en breton. Le fiston fait une petite vieille. Dav est bien embêtté avec sa demi-canne. Il arrive cependant à faire des lancés. Chaque fois qu'il lance, on rigole bien.

Après avoir lancé pendant plus d'une heure sans résultat, on change de stratégie. Dav a envie de retourner aux moutons sur la zone du matin. On est tous d'accord.

Une petite demi heure de navigation à 15 noeuds et nous voila arrivés. Je me place sur les détections qu'on a vu ce matin.

Je décide de faire une animation en traction lente. Je lance 3/4 en aval du courant. Je touche le fond et je commence mes grandes tractions avec une pause en fin de traction. Je cherche les poissons calés sur le fond. Dav pêche en vertical et le fiston plutôt à la volée pour peigner toute la couche d'eau. Je passe un peu en dessous du point que j'ai marqué ce matin. J'ai une petite attaque. Je laisse le leurre redescendre en maintenant la tresse bien tendue. Je sens une deuxième attaque et je ferre. C'est pendu. Je marque ce nouveau point tout en bridant ce beau poisson. C'est un bar, aucun doute là-dessus. Il me fait un joli combat. Le fiston a pris l'épuisette. On commence à voir des éclats argentés sous le bateau. Encore quelques rushs avant d'être dans l'épuisette. C'est un bar de 62 cm.

Premier bar en pays Bigouden
Je regarde le sondeur et je reviens en arrière grace à la fonction trackback. Je vois un gros paquet de poisons actifs dans toute la couche d'eau. Je note le point et je me replace en prenant garde de faire un grand tour..

J'ai un oeil sur le sondeur. On approche du point et les poissons sont toujours là. Le fiston commence un ascenseur. Après trois ou quatre tours de manivelle, il est pendu. Sa canne 5-15 gr est pliée en deux. Heureusement que le frein est bien réglé. Dav commence un ascenseur et il est attelé. La canne ne plie pas du tout mais c'est juste le moulinet qui encaisse les coup de tête. Et vu comment il chante, ça a l'air joli. Je me colle à l'épuisette. Le fiston se bagarre bien. Il prend son temps. Au vu de son sourire, il est content. Quant à Dav, il mouline en espérant ne pas casser.

Le fiston remonte le bar petit à petit. Je le mets dans l'épuisette. Je me dépêche de le décrocher. Dav a toujours son poisson au bout de la ligne.  Après quelques longues minutes, il arrive en surface. Je le mets dans l'épuisette. On les mesure 55 cm pour le fiston et 72 cm pour Dav.

Doublé pour les deux copains d'enfance
On refait quelques dérives mais les poissons se sont déplacés. 

Il est temps de rentrer, il nous reste un peu de route.

Conclusion :


Une super session de pêche avec Dav et le fiston. Un décor de rêve et une météo au top, What else ?

C'est assez difficile d'arriver sur une zone sans la connaître. Heureusement qu'on a étudié les cartes à la maison. Je reste surpris par le peu de courant. Au plus fort on a eu 1.5 noeuds. Il fallait trouver les courants pour trouver les poissons.Il a fallu s'adapter pour ne pas trop plomber nos leurres souples. Après coup, j'aurai dû mettre les leurres de surface à l'eau.

Je retiens que Dav à faire le plus gros bar avec une demi-canne. On en rigole encore. Et j'ai perdu mon pari. Je me dois de t'inviter de nouveau sur le bateau.

Les leurres du jour :
Une mention spécial aux leurres de chez Illex. Le nitro en 90 gr, le nitro slim 180 et le bole shad 140.

Les jigs Sanagi de chez Powerline (de 20 à 50 gr)

Matériel Utilisé :

Canne :
      - Smith Dragonbait 72H                                   2,18 m              Puissance 7-40 g
      - Décathlon Wixom                                          2,20 m              Puissance 5-15 g
      - Grauvel Tecklon Royal 702                           2.10 m              Puissance 8-30 g
Moulinet ;
      - Shimano Stradic 4000 Ci4 FBXG
      - Shimano Exage 3000
      - Shimano Exage 4000
Tresse : Power Pro 9 kg rouge
Fluoro carbone 28 centième
Bateau : 3D Tender 550 Patrol
Combiné : Mc technologie Lowrance ELITE 9 Ti.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ne vous privez pas de laisser un commentaire et en plus ça me fera plaisir !!!