Pages

Grauvell

Grauvell

mardi 28 octobre 2014

Encore une belle journée de pêche

Sortie samedi matin avec Christophe aux aurores. De nombreux bateaux sont déjà sur l'eau. Il faut dire que la journée s'annonce ensoleillée d'après météofrance. La stratégie a été mise en place le vendredi. Il ne nous reste plus qu'à la vérifier.

Nous allons nous rendre directement sur les plateaux du semi large en espérant trouver les bars et les lieus jaunes. Nous commençons sur un plateau ou nous avons déjà trouvé des bars. Le coefficient de marée est important (90) et les dérives sont extrêmement rapides. Christophe fera le premier bar de la journée (40 cm) pile sur le point marqué. Sur les dérives suivantes, je me ferai attaquer le leurre mais pas moyen de les ferrer. J'arrive tout de même à faire un bar de 45 cm.

Le courant nous oblige à changer de spot. Nous y avons encore laissé un certain nombre de leurres. Le deuxième spot ne donnera rien. En route vers une autre point ou je sais que le courant est moins fort. Nous sommes en pleine traversé du désert, pas une seule attaque. On en profite pour boire un petit café et un croissant amené par le capitaine. Il sait y faire ce capt'ain pour motivé ses troupes !!! Ce petit intermède nous redonne le moral.

Comme la stratégie mise en place ne donne rien nous en profitons pour faire de la prospection. Sur une dérive, on voit sur le sondeur, des poissons actifs au raz du fond. J'anime lentement le leurre et je commence à remonter mon leurre et bingo le premier lieu de la journée (52 cm). Je redescend le leurre et le leurre s'arrête net, je ferre et hop le deuxième lieu (55 cm). Nous approchons de l'étale et je fais deux vielles coup sur coup. Christophe n'est pas en reste puisqu'il fera son premier lieu. Le poisson se défend bien et lui reprend pas mal de fil à chaque rush. Il arrive à la surface et il n'est toujours pas décidé à rendre les armes. Finalement je parviens à le mettre dans l'épuisette. Verdict 65 cm. Le capitaine, qui commençait à trouver le temps long, a la banane.

pêche en mer, Bretagne
Le capitaine et sa fameuse casquette magique

Le courant est presque nul. Il est temps de passer au casse croûte.

Le courant a tourné et il est temps de faire la montante. Nous sommes en panne d'inspiration et je laisse la stratégie au capitaine. Bien m'en a pris puisqu'il trouve le poisson sur la première dérive. Je n'ai même pas eu le temps de mettre ma ligne à l'eau qu'il est attelé. Malheureusement il se décroche arrivé au bateau (lieu d'environ 60 cm). Finalement ce n'est pas grave, il repart grandir en pleine forme.

Nous insistons sur ce point prometteur.  Je sens des attaques sur mon leurre mais je n'arrive pas à en prendre un seul. Je vais tenter de mettre des leurres plus petits. Je passe au black minnows 120 avec des têtes plombées de 25 grammes. sur la dérive suivante je sens un toc et je ferre. Le poisson qui est au bout par directement dans un joli rush. Il est bien lourd. La canne du fiston travaille bien (canne en carbone haut module 5 - 15 gr). Elle amorti bien les coup de tête du poisson. Je pompe pour faire décoller le poisson du fond. Après de longue minutes à le travailler il se rend.  Nous parvenons à le mettre dans l'épuisette. C'est un lieu de 65 cm.

Lieu jaune de 65 cm


Christophe replace le bateau et il fais un calamar de 60 cm. C'est le plus gros calmar jamais monté sur le bateau.

Il est temps de rentrer. Nous sommes fatigués mais heureux d'avoir encore partagé un bon moment sur l'eau.

Conclusion : Que ce fut difficile de trouver les poissons. Malgré tout, nous avons marqué quelques spots intéressants à confirmer lors de prochaines sorties.  Nous avons essayé toute sorte de leurres. Les crazy sand eel et les black minnows de chez Fiiish, les majikeel de chez Sakura, les bôle shad de chez Illex, ...
J'ai compris mais bien trop tard que les poissons étaient focalisés sur des petits leurres. Il faudra que je m'en souvienne pour les futurs parties de pêche.

mardi 14 octobre 2014

C'est encore l'été !!

Sortie samedi après midi avec Christophe et Marine sur le Zodiac pro II. La météo est très clémente ; grand soleil, pas ou peu de vent (air 20° et eau 16,3°) bref une journée comme on les aime. Le coefficient de 96 va nous faire dériver très vite.

Christophe et Marine
Nous voila parti vers les points du semi large. J'ai mis la polaire pour faire la route mais arrivé sur nos spots de pêche je suis en tee shirt. C'est la première fois que Marine va pécher en bateau. Christophe en bon professeur va lui inculquer toutes les bases de la pêche en verticale.

Les premiers plateaux ne donneront rien. On se déplace rien non plus. On a juste réussi à tapisser le fond avec nos leurres. Il va falloir aller voir Valentin  !!!

On se replace et on change carrément de plateau rocheux. En fin de dérive je prends un bar de 45 cm. On replace la dérive, je fais un lieu jaune de 45 cm. Les poissons ne sont pas gros mais c'est toujours plaisant d'avoir à livrer même un petit combat. Sur la dérive qui suit Christophe, fidèle à ses habitudes, va faire une veille commune.

Marine va faire le plus beau bar de la journée 55 cm. Elle apprends vite, de la graine de championne !

Labrax, pêche en vertical
Marine et son premier bar

Je fais un autre bar de 40 cm. Le courant faibli, Christophe fait un lieu de 45cm.

Il est temps de prendre un petit café, préparé par le capitaine, le temps de la renverse.

Le courant commence à reprendre et je fais un lieu de 55 cm. Le courant est trop fort et nous oblige à changer de spot.

Sur la première dérive, je n'ai même pas le temps de mettre mon leurre à l'eau que Christophe fait un lieu de 46 cm. Le poisson a pris son leurre à la descente. Nous replaçons le bateau, doublé pour Christophe et moi (47, 44).

Il est l'heure de renter à la maison.

Conclusion : Le capitaine a su trouver les spots. Il a même réussi à transmettre ses connaissances à Marine. Nous avons encore passé un bon moment sur l'eau. Pas mal de bateau en mer qui profitent pleinement de l'été indien qui se poursuit début octobre. Marine se rappellera, j'en suis sur, de ce moment ou elle a pris son premier bar sous les yeux de son père. Je ne sais qui était le plus heureux des deux.

Les leurres utilisés : Black minnows 140 bleu, Crazy Sand Eel 150 vert 30 gr, Majikeel bleu 50 gr, Bôle shad 140 marron 40 gr.



jeudi 9 octobre 2014

Nouvel monture

Ça y est, je me sépare de mon Valiant de 450 pour passer à la taille au dessus.

Nous avons choisi et commandé un 3D TENDER Patrol de 550 avec un moteur Honda 60 CV, une direction hydraulique, le réservoir dans le plancher, une échelle de bain sur le tableau arrière, une pompe de cale, la grande banquette arrière et un nouveau combiné sondeur GPS Humminbird 698 HD SI sonde tableau arrière.

Je devrais réceptionner le bateau à la fin du mois d'octobre.

Voila la bête
banquette arrière, console haute, assise devant la console, bolster, honda 60 cv
Le bateau d'Olivier

combiné sondeur GPS, side imaging

Side imaging




Que le choix fut difficile pour en arriver la. Tout d'abord je recherchais un Zeppelin 18 ou 20 VPRO mais ceux ci sont rares sur le marché de l'occasion. En neuf, ils ne rentraient pas dans mon budget.

Ensuite j'ai regardé le bon coin pendant des heures. On y trouve de tout et à tous les prix. 

Pour finir, je me suis fixé un cahier des charges ou j'ai mis toutes mes idées en vrac. 
  • Avoir un V profond,
  • Bateau qui ne tape pas trop dans les vagues,
  • Bateau facile à mettre à l'eau à une ou deux personnes,
  • Longueur idéale du bateau entre 5,50 et 6,00 m,
  • Largeur idéale d'au moins 2,40 m,
  • Pouvoir sortir en mer avec des vagues inférieures à 2 m,
  • Des boudins d'au moins 50 cm de diamètre,
  • Pouvoir piloter debout (console haute avec bolster). j'aime bien voir ou je vais,
  • Une motorisation 4T bien que les 2T ont fait d'énormes progrès (envinrude),
  • La vitesse maxi n'a pas d'importance, je navigue toujours entre 12 et 18 Nds,
  • Pouvoir accueillir 7 à 8 adultes de manière confortable. Banquette arrière et assise devant la console,
  • Pouvoir pécher à 3 et exceptionnellement à 4 en vertical,
  • Des rangements nombreux ou tout du moins généreux afin d'avoir un pont bien dégagé,
  • Avoir un réservoir intégré dans le plancher,
  • Une direction hydraulique, le câble est le maillon faible des directions mécaniques, 
  • Possibilité de financement en Location avec Option d'Achat (très intéressant pour les bateaux). Merci à la TVA réduite de 20 à 10 %.
  • Une remorque non freiné si le poids du bateau le permet. Je voyage peu avec le semi rigide tout au plus une dizaine de kilomètres,
  • Un prix qui rentre dans le budget qu'on s'est fixé.

J'ai été surpris de voir que malgré tous ces critères plusieurs marques de semi rigide y répondaient. Je ne serai pas exhaustif mais voici les semi rigides qui me tentaient :
Le pro open 550 me plaisait bien et l'offre est abondante sur le marché. Bonne carène avec pour seul reproche, à mon gout, son habitabilité.
Le Northstar également mais le réservoir prend une grande partie de la banquette coffre et les câbles sont sur le pont.

J'aimais bien également l'Avon 580, le Centaure en fait tous les bateaux avec un V profond. Avec mon Valiant 450 lorsque les vents dépassaient 25 km/h, je ne pouvais pas aller au semi large.

Conclusion : Une page se tourne et j'avoue que je l'aimais bien ce Valiant 450. Il me rappelle plein de bons souvenirs. Les sorties en famille à Saint Riom, la pêche avec les copains, les sports nautiques (bouée), ... C'est un excellent bateau pour commencer avec ses avantages et ses inconvénients. Il est idéalement prévu pour 3 ou 4 adultes.

Ses principaux avantages : légerté, bonne motorisation et sobre (en moyenne 4 l/h), se loge dans un garage, facile à mettre à l'eau même pour une personne seule. Sécurisant
Ses inconvénients : carène pas assez profonde, tape sur les vagues (au delà d'1,5 m), pas assez long et pas assez large, difficulté de piloter debout (volant trop bas et banquette trop proche), pas assez de rangements, console trop en arrière, câble sur le pont.

Le plus dur va être de trouver un nom à ce nouveau bateau !!! 








mercredi 8 octobre 2014

On a retrouvé les bars !!

Je suis très en retard dans mes comptes rendus. Il faut dire pour ma décharge que je suis en train de préparer le permis hauturier. Mes soirées sont bien occupées à faire les révisions et les exercices.

Christophe m'a invité à une partie de pêche samedi. Les coefficients sont propices pour la traque du labrax. Je me suis replongé dans mon carnet de pêche. Je me suis remémoré un point qui m'avait sourit l'an passé.  J'y avais fait un bar record " Lunker ".

Nous sommes parti à 9h30 avec une stratégie bien ficelée. Exploration des plateaux du semi large le matin, casse croûte le plus proche possible d l'étale et la descendante sur un autre plateau du semi large.

Le matin la stratégie n'a pas fonctionné. Pas une seul touche, pas une seule attaque le coin est complètement dessert. A 10h45, alors que le moral est dans les chaussettes,  Christophe a sorti le café et le croissant. Après cet intermède plutôt agréable, on se décide à aller voir si il reste du lieu jaune.

Christophe place le bateau de façon à passer sur le point que j'avais noté l'année dernière. Je pèche en verticale dans 20 mètres d'eau avec le leurre de chez Fiiish le Crasy Sand Eel 150 vert fluo et une tête de 30 grammes. Je le manie brutalement juste au dessus du fond. Sur une phase de descente, le leurre se fait stopper et je ferre immédiatement. Le poisson donne des bons coups de tête et celui ci veut absolument retourner au fond. Je pense à la défense du lieu jaune. Le poisson est toujours combatif. Il arrive en surface et je vois que c'est un bar (52 cm). Il est mis au sec par Christophe qui s'occupe de l'épuisette. Je suis content d'une part stratégie était bonne et d'autre part ça faisait longtemps que je n'avais pris un bar. Christophe fera deux lieus (45 cm).

Une petite demi heure après, on passe sur les point marqués en début de saison. On va y laisser quelques leurres mais toujours pas de poissons. On se décale sur un autre point. Christophe se prend une décharge, la canne est pliée en deux et le moulinet chante. On est sur un spot à lieu mais c'est bien un bar qui arrive en surface. Il fait encore quelques rushs quand il voit le bateau mais je réussi à le mettre dans l'épuisette. On le mesure, il fait 65 cm pour 3 kg.

Lunker, pêche, semi rigide
C'est le poisson de Christophe
Nous insisterons sur le spot mais plus un seul poison malgré quelques attaques. Le courant commence à faiblir et nous décidons de retourner sur le point de ce matin.

Bien nous en pris puisque nous retrouvons les poissons. Nous prendrons tour à tour du bar (52, 55,40, 50 cm), des lieux (45, 52 et 65 cm), de la dorade grise et une bonite à dos rayé (40 cm). C'est la première fois que nous attrapons une bonite. La défense de ce poisson est phénoménale compte tenu de son gabarit.

Bonite à dos rayé à gauche et dorade à droite

labrax, pêche, bateau
Des bars

Conclusion : Journée fantastique, le temps était vraiment de la partie grand soleil, pas de vent et presque 20°. J'ai validé un point que j'avais trouvé l'an passé à la même époque. Il est indispensable de tout noter sur un carnet de pêche. Ça peut faire la différence lorsque les poissons sont difficiles à localiser.
Les leurres du jour : le majikeel 160 orange et jaune de chez Sakura, le black minnows 160 bleu de chez fiiish et le crasy sand eel 150 vert de chez Fiiish.

mercredi 1 octobre 2014

Une semaine de vacances avec le fiston

A l'occasion des grandes marées, le fiston est remonté en Bretagne. Nous avons profité de ce temps clément pour faire quelques parties de pêche. Le vent d'est assez soutenu nous a contraint à rester près des côtes à l'abri.

Nous avons cherché les bars un peu partout sans toutefois les trouver. Je ne les ai pas trouvé au bord  ni dans l'estuaire du Trieux. 

Mais ou sont ils cette année? 

J'ai l'impression que je ne suis pas le seul à essayer de résoudre cette équation. Il faut dire que le début d'année avait commencé de la plus belle des manières.

Après avoir cherché un peu partout nous sommes allés aux seiches et aux calamars. La défense des céphalopodes n'est bien sur pas comparable à la défense du bar ou du lieu. Toujours est il que nous nous sommes bien amusés à pratiquer cette pêche.

Quelques photos de cette semaine de pêche. Un grand merci à Christophe qui m'a prêté son bateau. Le mien est en révision chez Kevin.


Le départ 

Le fiston prêt à en découdre 

praires, homard, palourde, étrille
Spot de pêche auprès des côtes

praires, étrilles, palourde
Des praires et des étrilles

pêche, bateau, labrax
Dany et son premier bar (65 cm)

pêche, bateau, labrax
Le fiston et son bar de 66 cm

shimano, moulinet, haut module, HM
La canne du fiston en action sur un maquereau au jig léger
pêche à pied
Homard pose pour la photo
hummindbird, zodiac
J'ai hâte de prendre du bar sur cette canne.