Pages

mardi 25 novembre 2014

Le cabillaud est là

Samedi, profitant d'une journée sans vent (air à 12°, eau à 14°) nous décidons, Christophe et moi, d'aller sur les plateaux du semi large pour traquer de préférence les lieus jaunes.

Nous partons à 10 h 30 tranquillement pour faire la fin de descendante et le début de la montante. Arrivé sur le spot, je mets un Crazy Sand Eel et tête plombée de 60 gr. Christophe quand a lui met un Majik Eel 16,5 cm avec une tête plombée de 50 gr.

Sur la fin de la première dérive, alors que je suis sur une animation en verticale, je sens qu'un poisson vient taquiner le leurre. Je ferre immédiatement. Le poisson est combatif. Je pense tout de suite à un bar. Il donne de bons coups de tête tout au long de la remontée. Finalement, c'est un cabillaud de 52 cm.

Cabillaud, ferrage, Bretagne, côtes d'Armor, Bréhat, Paimpol
La casquette magique Ac scion pêche visée sur la tête !!

Je continue sur ma lancée avec une grosse vieille commune. Christophe n'est pas en reste. Il fait un joli lieu jaune de 56 cm.

Bretagne, Côtes d'Armor, Bréhat, Paimpol
Lieu jaune
Nous allons prendre régulièrement des poissons tout le temps de la descendante. Je prends deux lieus (54 et 56 cm). Christophe n'est pas en reste 2 lieus également. Nous prenons également des grosses vieilles communes avec des couleurs magnifiques.

Le courant est presque nul. Nous en profitons pour faire une petite pause repas. Comme d'habitude on refait la pêche du matin autours d'un bon casse croûte. On envisage la stratégie pour l'après midi.

Je me dirige un peu plus au large pour trouver des poissons un peu plus gros comme la semaine passée. Le début de la montante ne donne rien. Nous persistons encore un peu. Pas une seule détection, pas une seule touche l'endroit semble déserté par les poissons. 

Nous revenons au point du matin. Je fais un lieu (55 cm). Le courant est trop fort, on change radicalement de coin. 

Un bateau est déjà présent sur le spot. Je décale le bateau pour ne pas le gêner. Je ne vois pas de détection sur le combiné. Au fait le combiné qui était en panne est revenu de chez Humminbird. Il a été changé. il  présentait un défaut de conception (infiltration d'eau). La société m'en a renvoyé un absolument neuf en moins de trois jours. De plus, le concessionnaire m'en a prêté un le temps de la réparation. J'avoue que le service après vente est parfait. J'ai juste revu mes réglages personnels. Alors que je remonte ma ligne, je suis attaqué par un poisson. Comme d'habitude je ferre. Je ne sens pas de coups de tête mais c'est une étrange sensation. Je remonte un poids mort. En fait il s'agit d'un très gros calamar (60 cm sans les tentacules). j'en vois un autre qui l'a accompagné lors de la remonté. Christophe pendant ce temps remonte une seiche.

Les températures qui baissent (tout comme la motivation), nous décidons de rentrer. En chemin, je croise mon épouse qui fait du Kayak avec le centre nautique de Loguivy.

Côtes d'Armor, Goélo
Toute la famille est sur l'eau

Conclusion : Nous aurons fait la majorité des poissons sur la descendante. Nous avons laissé bon nombre de leurres au fond. On a essayé tout un tas de leurre, des shads, des slugs, des gros des petits, de toutes les couleurs mais pas un a fait l'unanimité. Je pense que le choix des postes n'était pas bon tout simplement.

De nombreux bateaux sur l'eau. On a même fait la queue pour remonter le bateau. On se serait cru en plein été.