Pages

lundi 17 novembre 2014

Les lieus jaunes sont là !!

Samedi avec Christophe nous avons un petit créneau entre 12h30 et 16h30 (air à 13° et eau à 14°). Christophe pourra tester le nouveau bateau. Nous partons de notre cale fétiche. Nous aurons quelques gouttes de pluie sur le chemin malgré un ciel dégagé et un beau soleil (bizarre !!).

Arrivé derrière Bréhat, en direction des plateaux du semi large, la mer est bien formée. Nous affrontons un vent de sud-est (15 Nœuds) de face  qui fait déferler les vagues.  Je réduit la vitesse pour notre confort et le mal de dos de Christophe. Le bateau passe vraiment bien.

Je place le bateau sur le spot. Christophe avait cassé sa tresse lors sa dernière partie de pêche. Il commence à refaire son nœud de raccord. Je mets un Crazy Sand Eel de chez Fiiish en taille N°3 avec une tête offshore de 60 gr et un rattle dans son corps. Sans le savoir, ce fut le leurre de la journée. Je mets mon leurre à l'eau. Il n'a même pas le temps de toucher le fond qu'il se fait gober par un poisson. Je ferre et pendu. Christophe laisse son nœud en plan et prend l'épuisette. C'est un lieu jaune de 55 cm. Je remet la ligne à l'eau en vertical, une animation au raz du fond et à la descente du leurre, attaque, je ferre deuxième poisson. Christophe prend l'épuisette. encore un lieu jaune de 53 cm. Christophe est dégoutté. Il n'a pas encore mis sa ligne à l'eau que j'ai fait deux poissons. La prochaine fois je pense qu'il fera son nœud de raccord à la maison.
En ce qui concerne les nœuds, je fais le nœud de chirurgien pour raccorder ma tresse au fluoro-carbone lorsque je suis en bateau et le nœud de Peixet à la maison. pour le raccord fluoro Carbone Agrafe, j'utilise le nœud de Palomar. Je les trouve facile à réaliser mais cela ne reste que mon point de vue.

Nous continuons sur ce spot. Je prends deux vieilles communes et 2 lieus jaunes (50 et 52 cm). Le courant est presque nul. 

Nous sommes sur une morte eau très basse avec son coefficient de 35. J'aime beaucoup aller taquiner le lieu jaune en morte eau. Le courant est faible. On sent bien le fond sans être obligé de plomber démesurément. La ligne est bien verticale sous le bateau. Les échos du sondeur sont de très bonne qualité. Les lieux jaunes sont souvent postés en banc devant le caillou, le nez dans le courant en attendant que leurs proies viennent à eux.. J'ai remarqué également que lorsque le courant faibli ils quittent leur base et se dispersent. Dans ce cas, la traction est un moyen redoutable de couvrir une grande zone autour du bateau. 

 Nous en profitons pour nous restaurer.

Nous rentrons tranquillement. Sur le chemin du retour,  nous essayons les spots de début de saison pour voir si les lieux sont de retour. Je prendrai le dernier lieu jaune (56 cm) de la journée. Le score est sans appel 7-0. Ne t'inquiéte pas Christophe tu auras de meilleur jours. De toute façon ça ne pas être pire !!!  Le Lodennañ aura vu ses premiers lieus jaunes.

Conclusion : Une mer démontée au petit large. Nous nous sommes sentis en sécurité sur le bateau. On avait mis nos gilets tout de même. Je pense qu'il va falloir que cela devienne un réflexe.

Le bateau continu de me surprendre tant son passage est sécurisant. Christophe me faisait remarquer qu'il ne serait pas aventuré sur ces plateaux avec son bateau.

Les lieus jaunes sont bien présents, pas encore des steaks. Bientôt je l'espère !!