Pages

lundi 11 mai 2015

Premier Lunker de 2015

je propose à Jean-Loup (beau frère) et Baptiste (cousin) une sortie en mer. Pas de vent, un grand soleil, la partie de pêche s'annonce sous les meilleurs auspices. Tout le monde est à l'heure, je pars pour faire la descendante.
 
Une petite demi heure de route avec une houle longue. Je parviens sur le spot. Des pêcheurs professionnels sont déjà sur la zone. Je me décale de leurs dérives pour ne pas trop les gêner.
 
Je place le bateau sur une dérive que j'ai trouvé la semaine passée avec le fiston. Le courant n'est pas encore très fort. Le choix des leurres est difficile. Je donne un Nitro Shad marron avec une tête de 60 gr pour Jean-Loup, un Nitro Bôle Shad bleu 50 gr pour Baptiste et un Crazy Sand Eel vert 60 gr pour moi. Je cherche l'épuisette partout mais je ai du l'oublier à la maison.
 
La dérive commence, je vois des poissons calés derrière un petit ridin de sable. Ils n'ont pas l'air nombreux mais de bonne taille. Tout le monde est concentré. Bingo, c'est Jean-Loup qui est attelé. Je vois l'attaque en directe. La canne se plie d'un coup. Le poisson part dans un rush de folie. Le moulinet déroule sa tresse avec cette musique si particulière qui nous fait monter l'adrénaline. Je dis à Jean-Loup de se calmer sinon c'est la casse assurée. Tout doucement, petit à petit le poisson commence à remonter. A voir la canne se plier, je sais par expérience qu'il s'agit d'un beau spécimen. Tout au long de la remontée le poisson fait rush sur rush. Après quelques minutes le poisson se fatigue. Le poisson est ramené tout doucement à la surface. On commence à voir sous le bateau la  silhouette argentée. Pas de doute possible il s'agit bien d'un bar. Le poisson est très gros et bien sur pas d'épuisette. Le bar est encore bien nerveux surtout lorsqu'il voit le bateau. Il repart dans un gros rush et reprend une dizaine de mètres de tresse. Jean-Loup le remonte et l'approche du bateau. J'arrive tant bien que mal à le hisser à bord. Je le pose sur la règle et le verdict est sans appel 80 cm. Jean-Loup détient maintenant le record du plus gros bar du bateau. Il s'agit d'un bar qui a plus de vingt cinq ans.
 
 
premier Lunker de l'année 2015
J'ai trouvé les bars, ils sont localisés derrière ce ridin de sable. Je vais pouvoir ainsi placer le bateau. Nous allons enchainer les prises sur chaque dérive avec de nombreux doublés voir même des triplés. Pas moins de 20 bars seront remontés (beaucoup de petits de moins de 50 cm). Bien sur nous les relâchons au fur et à mesure. Je garde néanmoins quelques poissons pour agrémenter notre table.
 
Bar de 65 cm
 
 
 
Toujours aussi performant le petit cousin !

C'est l'heure du casse croute !!
Après le casse croute nous allons laisser tranquille les bars pour aller chercher quelques lieus sur les plateaux rocheux.
 
On y laissera quelques leurres. Je parviens à faire une belle morue de 60 cm.
 
La migration des morues n'est pas terminée.
 
La journée de pêche s'achève. Je rentre tranquillement en début d'après midi.
 
Conclusion :
 
Les bars qui reviennent de la fraie sont affamés. Nous n'avons utilisé que trois leurres différents tout au long de la journée aussi bien pour le bar que pour les lieus jaune ou la morue. Le Crazy Sand Eel de chez Fiiish, le Nitro et le Bôle shad de chez Illex. Chacun avait une couleur différente comme quoi, il y a des jours ou le poisson attrape tout ce qui passe sous réserve que l'animation soit bonne. Il faut également un bon combiné sondeur-Gps. Bien savoir interpréter les images du sondeurs. Un Gps pour bien replacer les dérives. 
 
Penser à prendre l'épuisette la prochaine fois. Il va falloir que je fasse une check-list pour les prochaines fois. 
 
Mon beau frère qui avait du mal à relâcher un poisson qui faisait la maille l'an passé, le fait maintenant tout naturellement. Je dois dire que j'ai autant de plaisir à redonner sa liberté à un poisson que de l'attraper. Les mentalités commencent à changer, peut être pas assez vite pour certain, mais elles changent et c'est bien là le principal.
 
Je relâche systématiquement tous les bars de moins de 50 cm et tous les lieus jaunes de moins de 55 cm. Je garde tout de même quelques poissons pour agrémenter ma table.