Pages

mardi 4 octobre 2016

Des bars et des Dauphins

Mercredi j'invite Damien Février, Alias Mimin's Barrel sur les réseaux sociaux, excellent guide de pêche de surcroit. La journée s'annonce formidable. Des coefficients de marées au top, du soleil et pas de vent. Tous les ingrédients pour passer une bonne journée.

La stratégie du jour, c'est de faire la fin de montante au bord et d'aller faire la descendante au petit large. Etant bien entendu que c'est le bar qu'on va cibler. Rendez à la cale vers 10 heures. Il ne nous faut pas trop de temps pour  se rendre sur zone. Le courant est faible. Je vais donc rechercher un spot ou le courant accélère entre deux cailloux. J'aime bien ce genre de spot. Les bars aiment bien se poster sur ces lieux.

Après quelques dérives, c'est Dam qui fait mouche. J'adore le voir prendre du poisson. Il vit son combat avec le poisson. Je n'ai pas la canne mais il nous transmet ses sensations. Dam vit son métier et sa passion à 200%.

Bar sur canne Grauvell light

Les dérives s'enchainent et les bars également. tout le monde touche du poisson. Ils ne sont pas très gros. Le fait de les prendre dans trois mètres d'eau sur des cannes lights procurent de bonnes sensations.

Il est temps de les laisser un peu tranquille. Je leur propose d'aller faire un tour au semi-large afin de trouver des bars un peu plus gros. On va faire le début de la descendante sur des points que j'ai déjà marqué.

Après quelques dérives et pas une seule détection, on change d'endroit. Sur le chemin Dam voit une chasse de fou de bassans. On en dénombre plus d'une centaine. Il faut dire que Dam a des yeux de lynxs. Il a réussi à voir cette chasse qui est à 2 miles nautiques de bateau. On se dirige bien sur vers la chasse qui fait rage.

Chasse de dauphins

Les dauphins encerclant le banc de poisson et le fou prêt à plonger

A peine arrivé, les leurres sont à l'eau. Et là, on voit les dauphins qui chassent. Il y en a des dizaines. Je m'approche un peu. Ils viennent tous vers le bateau. Le spectacle est magique. ils sont tout près du bateau dans la vague d'étrave. Visiblement ils prennent plaisir. J'ai même cette impression qu'ils jouent.




On est resté plus d'une heure avec eux.

Après cet intermède, il est temps de casser la croûte. Dam a sorti le jambon du pays basque. Un pur bonheur !!

Le soleil est bien haut dans le ciel et il fait très chaud. On tombe les blousons et les polaires.

Je tente de trouver au petit large des bars un peu plus gros que ceux de la côte. Aucune activité sur les spots habituels. A croire qu'ils ont déserté les zones. Il faut dire que l'eau est plutôt chaude même au large. Nous décidons donc de revenir à la côte pour faire la fin de la descendante.

Un peu de route, mais sous ce soleil tout va bien. On se retrouve sur une zone où on trouve des parcs, des cailloux des algues. Un paradis pour les bars.

Il faut juste bien faire attention de ne pas abimer le bateau.

Terrain de jeux

C'est Vincent qui ouvre les hostilités avec un bar maillé

Juste maillé reparti grandir

Puis Dam fait également le sien.

Bar bien maillé également

On va en faire encore quelques-uns non-maillé. Le niveau de l'eau est trop bas sur cette zone. Je décide de rentrer tranquillement à la maison.

On prévoit le match retour sur le bateau à Damien vendredi matin.

Conclusion :

Une vingtaine de bars allant de 20 à 60 cm. Je commence à comprendre de mieux en mieux qu'il n'y a pas une technique mais bien plusieurs. Vincent est plutôt à gratter lentement, Dam lui pratique la volée rapide. Quant à moi mes meilleurs résultats sont à la volée lente. J'ai essayé la traction lente mais je n'ai pas pris un seul poisson, à refaire dans d'autre conditions.

A chacun de trouver la technique, Celle où on est le plus à l'aise (Breizh) !!

Le leurre du jour :

Sans contestation possible le Xingu 10.5 couleur BB avec des têtes plombées de 10 à 21 gr.