Pages

mardi 28 juin 2016

Homard Breton

Le mois de juin n'aura pas été exceptionnel côté météo. Même si les températures sont plutôt de saison, le vent est omniprésent. Qu'importe, c'est le temps idéal pour sortir le voilier. Le fiston, la pêcheuse de fiston, Dav et mon épouse vont sortir en mer à bord de l'hirondelle (Voilier) de bonne heure et de bonne humeur. Je les rejoindrai plus tard à Bréhat pour un pique-nique en famille.
 
Je pars de la cale proche de la maison avec Candice et ma sœur. Je n'ai pas oublié de prendre les cannes à pêche et la boîte de leurres. On ne sait jamais, on pourra peut être se faire une petite session après le casse-croute.
 
Je rencontre David sur la cale qui revient d'une session pêche sur les parcs avec quelques beaux bars de pris. Ils sont à la côte. Il me dit qu'il aurait bien gardé un bar. Il faudra attendre encore quelques jours pour en  savourer un. Je pense que ce moratoire pour le bar est une bonne chose. Je pense également qu'il faudrait qu'il soit appliqué partout en France notamment au sud du 48ème parallèle. 
 
Sur le chemin, je vois plusieurs vieux gréements. Je ne peux m'empêcher de bifurquer pour aller les observer de plus près. Je suis fasciné par ces vieilles coques qui malgré les années sont toujours sur l'eau. 
 
La nébuleuse
 
 
 
Sous vent arrière
 
L'Eulalie, d'une conception un peu plus récente mais reprenant les plans et le savoir-faire d'époque. Dom vous fait découvrir l'archipel de Bréhat. Pour plus d'informations vous pouvez consulter son site internet.
 
Superbe bateau.
 
A chaque fois que je le croise, je ne manque jamais de venir le saluer. Il me demande parfois d''embarquer  des passagers pour qu'ils puissent prendre des photos de l'Eulalie en entier. Il vous fera passer en fonction de la marée par les coins et recoins tous aussi beaux les uns que les autres. Il se prépare à partir pour Brest 2016 et ainsi participer à ce rassemblement de vieux gréements.
 
Je rejoins le reste de la tribu dans la Chambre à Bréhat. C'est l'occasion de faire un pique-nique tous ensemble sur l'hirondelle.
 
Après avoir mangé, Le fiston et Dav m'accompagnent pour tenter de prendre du poisson. Avec ce vent d'ouest de 20 nœuds, ce n'est pas possible d'aller sur les plateaux du semi-large. La mer est vraiment trop démontée. Ce sera pêche à la volée , en traction légère ou à gratter au ras de la côte. Je vais troquer mes leurres souples plombés de 55 à 70 grammes pour de grammage allant de 15 à 21 grammes. dans des fonds de 5 à 10 mètres, il n'est pas possible de faire de la verticale.
 
J'ai pris mes cannes légères. 2 cannes en 7/28 grammes et le fiston sa canne 5/15 gr. J'ai toujours en projet une canne légère home made. Je continue à faire le cahier des charges. Je pense que je vais aller voir Yoyo qui avance bien sùr ce projet. Il a déjà fait son banc de montage. Reste maintenant à mettre de l'argent de côté  :)
Le banc

Le moteur
 
Je dispose d'un petit créneau de 1h30 pour pêcher. Je vais prospecter l'est de Bréhat pour être à l'abri du vent. Je cherche des fonds de 5 à 10 mètres avec un peu de courant, des cailloux et l'eau bien oxygénée. Je place le bateau dans un dédale de cailloux. Heureusement que je connais le secteur. Je suis tout de même sur le qui vive tant le secteur est dangereux.
 
Vincent met un Crazy Sand Eel n°3 vert de chez Fiiish, Dav un Diego Shad de chez Powerline et moi un leurre que m'a préconisé Valentin d'Ac'scion pêche, malheureusement je n'ai pas retenu le nom du leurre (Alzheimer me guette !!!).
 
Chacun trouve sa place sur le bateau. C'est tout un sport pour faire des lancers à trois sur le bateau. Ca y est, l'équipe est rodée. Vincent à gauche lance en revers, Dav à droite lance normalement et moi au milieu par-dessus ma tête. J'avoue que la place du milieu n'est pas la meilleure. En contrepartie, je vois le sondeur parfaitement.

Vincent est attelé, la canne se plie en deux. Il annonce tout de suite que ce n'est pas un monstre. Je veux bien le croire, le frein est resté muet. Pas besoin d'épuisette. C'est un tout petit lieu jaune de 34 cm. Il est reparti bien vite dans son élément après la photo. Et dire qu'il fait la maille !!!

Le fiston commence à maitriser la technique. Il faut dire qu'il a eu de bons partenaires à la Sailtica Fishing. Il a beaucoup appris lors de ces deux journées. Ses partenaires de jeux n'ont pas été avares de conseils. C'est ce que j'aime dans ce type de compétition, le partage.

Et dire qu'on est à l'abri !!
Il est temps de rentrer les filles s'impatientent. Il ne reste plus beaucoup d'eau sous le voilier.

Le fiston déplace le voilier pour le mettre dans le mettre en sécurité. Un petit café et il est temps de rentrer. Les jeunes rentent dormir sur le voilier. Nous sommes à marée basse. Dav et Vincent vont  enfiler leurs combinaisons de plongée pour une partie de chasse sous-marine dans l'espoir de trouver un homard. Dav est un grand spécialiste de la pêche du homard en apnée.

De retour à la maison, j'envoie un SMS pour leur demander ce qu'ils ont fait. Je reçois direct la photo d'un joli bleu.



Breizh attitude !!
 
 Encore une superbe journée de passée.

Conclusion :

Il ne manquait que la fillotte pour la réunion de famille soit parfaite. Il faut dire qu'elle a beaucoup œuvré pour que le voilier soit remis en service. Elle nous a donné un bon coup de pied dans les fesses pour que ce bateau ne finisse pas sa vie abandonné sur un parking à bateau au sec. Chacun d'entre nous a mis la main à la pâte. Le résultat est génial.

Le leurre du jour :

C'est le Crazy de chez Fiiish qui a fait le boulot. Je ne pense pas que les autres leurres ne soient pas bons mais Dav et moi ne maitrisons pas la technique. Je vais y travailler sérieusement.