Pages

jeudi 26 mai 2016

Ma première compétition : Sailtica Fishing

Je viens de me lancer pour la première fois dans une compétition. J'ai embarqué avec moi le fiston et le cousin Yoyo le régional de l'étape. Je me suis inscrit depuis plusieurs mois. J'attendais ce rendez-vous avec un sentiment mitigé d'impatience et une certaine appréhension. J'ai suivi la météo toute la semaine précédente. Les conditions annoncées ne sont pas bonnes du tout. Le mercredi, l'organisation décide de maintenir la compétition.
Le fiston a rejoint Yoyo à Saint Nazaire le jeudi soir. Ils vont pouvoir faire un pré-fishing le vendredi.


Départ à 7h00 sur le bateau à Yoyo

Les poissons sont là


Je fais la route le vendredi après-midi. C'est la première fois que le Lodennañ sort des Côtes d'Armor. C'est une véritable expédition, la plus grande peur c'est d'oublier quelques choses ; Clé du bateau, Combiné, gilet, VHF gentiment prêté par Alexis le Big Boss de Tootaz, la dotation en leurre d'Ac'scion pêche (encore un grand merci Valentin), ...

Je parviens à faire de l'essence pour le bateau et pour la voiture avant de partir. Ensuite ce sont les feux de la remorque qui ne fonctionnent pas. Pour clôturer le tout le moteur de la voiture qui a rendu l'âme.

Voiture en panne, ça commence bien !


Peut importe tous ces embêtements de dernières minutes, c'est parti pour 3h30 de route.

On part dans 5 minutes (clin d'œil à l'association Fish à l'affiche)
La route se passe sans encombre. A mon arrivée, on va mettre le bateau au port de Pornichet ou une place est réservée par l'organisation. L'accueil des participants est au top, tout est clair et précis. On voit bien que ce n'est pas la première compétition qu'ils organisent.
Après un bon repas chez les cousins et une bonne nuit de sommeil, toute l'équipe "Bar à quai" est opérationnelle. On arrive pour le briefing du matin. Je prends contact avec Jean de la Team "Bar au beurre blanc" qui sera notre commissaire pour cette journée. Le départ s'effectue après les kayaks vers 8h30. Vincent a embarqué sur le bateau de Clément de la "Team Chonet Fishing".
C'est parti pour 8h30 de pêche. Tous les bateaux sont alignés sur la ligne de départ.

Bateau au premier plan en bas à gauche.

Le fiston sur le Valiant de la Team Chonet Fishing


Le lancement de la course est plutôt impressionnant. Tous les bateaux poussent la manette de gaz à fond. Je décide de partir tranquillement à 20 nœuds. Il nous faut une demi-heure pour nous rendre sur un plateau bien connu de tous les pêcheurs du secteur. D'ailleurs à notre arrivée, je dénombre une dizaine de bateau. Yoyo m'indique comment placer le bateau. Je suis stupéfait de voir qu'a 4 miles des côtes on a entre 5 et 10 mètres d'eau sous le bateau.

Yoyo prend un leurre jaune fluo, Jean un leurre orangé, pour ma part je reste sur un Shad Impact de chez Keitech. Ce leurre m'avait été préconisé par Alexis et Valentin. Après bon nombre de dérives, je parviens à trouver des bars bien décollés du fond en pleine activité. Jean fait le premier bar non maillé de la journée. Puis c'est Yoyo qui en fera un non maillé également. Quelques dérives plus tard, Yoyo est attelé, encore trop petit. Puis c'est Jean qui sort un bar de 42 cm.

Je change de leurre pour prendre un black Minnow jaune fluo. Après le deuxième lancé, je suis attelé. Un bar de 39 cm. Plus aucune activité sur le poste. Je décide de décaler la dérive sur le plateau un peu plus haut. J'espère également que tous les autres bateaux présents quittent la zone. Après avoir attendu 45 minutes, tous les autres.

La stratégie est payante puisque Jean fait deux poissons coup sur coup, le premier de 45 cm et le deuxième de 60 cm.

Bar de 45 cm

Bar de 60 cm

Je suis tout de même surpris par la vitesse de dérive. En effet tout au long de la matinée, j'ai eu entre 2 et 4 nœuds de dérive. Le spot se trouve à la sortie de la Loire ceci explique peut-être cela.

Yoyo fera deux bars non maillés. C'est rageant à quelques centimètres, on aurait pu ouvrir le compteur. Nos animations sont identiques en lancer ramener au ras du fond.

On s'est tellement pris au jeu de la compétition qu'on a oublié l'heure du casse-croute. De toute façon c'est l'heure de l'étale.. L'activité des bars a stoppé net.

Jean est malheureux, il n'a pas osé ouvrir sa bouteille de blanc qu'il voulait partager avec nous. Il est tombé sur un équipage qui ne boit pas d'alcool sur un bateau.

On a pris le temps de recharger les batteries avec un bon sandwich.

Quelle stratégie mettre en place pour la deuxième partie de la journée. Le temps a un peu forci mais ça reste raisonnable. On va revenir à la côte pour pêcher les iles. On fait deux dérives mais les kayaks, qui sont prioritaires, ont envahi le spot. j'essaye les veines de courant sans succès.

Il est temps de rentrer au ponton. J'appelle le fiston qui a fait un bar de 53 cm. Ouf ... l'honneur est sauf. Jean appelle sa Team qui n'a fait qu'une vieille.


Bras tendu, il fait ....



L'arrivée du fiston


Avant de partir, je jette un coup d'œil au classement général de cette première journée. Nous sommes 30 sur 53 équipes avec un bar de 53 cm. C'est pour dire que la journée a été difficile pour la plupart d'entre nous. Jean avec ses trois poissons maillés est 8 sur 53. Le fiston est tombé dans une super équipe. C'est ça aussi la marque de fabrique de la Sailtica Fishing.
L'organisation est bien rodée et tout se passe bien.

Repas en famille le soir, où on a refait notre pêche du jour. On s'affaire à préparer notre matériel pour demain. Changement du fluoro, collage de tête sur leurre souple, ... à 22h00 extinction des feux, il faut se réveiller à 6h00.



Arrivé à 7h00, l'organisation nous informe que la journée est annulée pour les kayaks et que nous devons être rentrés pour midi. C'est  Jean-François de la Team "les Breizhiliens" qui nous accompagne aujourd'hui. Le plus amusant c'est  qu'il vient pêcher dans notre secteur. D'ailleurs on va sur les mêmes plateaux rocheux au semi-large.


Avant de me faire percuter
Le départ est donné à 8 heures. Je me suis décalé vers la gauche pour ne pas être importuné par les autres bateaux. J'entends Yoyo qui crie sur un Boston qui nous fonce dessus. Il réagit trop tard et vient nous percuter. Le concurrent ne s'arrête même pas. Il continue sur sa lancée. Je viens d'éviter le pire. Le bateau n'a rien, c'est l'épaisse bande de ragage qui a tout pris. Il était en train de filmer le départ sur son smartphone à 30 nœuds sans regarder devant lui.

J'arrive tout de même sur zone, malgré une mer bien formée. Je prends le pari que les bars sont au même endroit qu'hier. Il n'y a aucune raison pour qu'ils se soient déplacés dans la nuit.

Yoyo et moi sortons les leurres jaunes fluo. Jean-François reste dans l'imitatif avec un nitro 90 de couleur bleu. Après quelques dérives infructueuses, je trouve un banc de bar en pleine activité décollé du fond dans 7 mètres de fond. D'ailleurs Jean-François commence par faire le premier barset, puis c'est au tour de Yoyo de faire le même. Après quelques dérives et quelques barsets, je me déplace vers le spot ou le fiston a réussi à faire son bar de 53 cm.

Ne connaissant pas la zone, je me place approximativement. Sur la fin de dérive, je vois quelques échos sur le sondeur qui semblent prometteurs. Je me replace discrètement. C'est peu profond 6 mètres tout au plus. Jean-François fait encore deux ou trois barsets, Yoyo et moi de même.

Il ne reste plus que 15 minutes pour rentrer au port. Ce sera capot pour nous ce matin. J'appelle le fiston qui est au port depuis 10h30. Il est également capot.

La marée est basse, pas moyen de sortir le bateau de l'eau. Du coup on va manger chez Yoyo au chaud. On est de retour pour la remise des prix à 14h00. La plupart des participants sont là. Cela prouve bien que l'ambiance est conviviale. J'en profite pour aller saluer Olivier de l'association Fish à l'affiche.

Tous les participants ont reçu un lot.



Les vainqueurs !!


Conclusion :

Pour une première, ce fut une réussite. Pas par le classement mais par l'ambiance qui régnait à Pornichet.

 Il va falloir que je m'entraîne dur pour pêcher dans quelques mètres d'eau en finess. On va vu pas mal de bars non maillés mais au vu des résultats des premiers, il y en avait des beaucoup plus gros.

Je tire mon chapeau aux kayakistes. Ils ont affronté une mer pas facile.

Je n'ai eu que des félicitations par mes commissaires sur la tenue en mer du 3D Tender 550 Patrol. Visiblement il tape beaucoup moins que le Narwal 620 aux dires de Jean-François.

L'équipe de bénévoles a fait un travail remarquable. Tout c'est très bien passé. L'organisation est au top. Je tiens sincèrement à les féliciter.

Les prochaines éditions auront lieu au mois de septembre ou octobre dorénavant, la météo étant trop incertaine en mai.

Les leurres du jour :

Le Keitech Shad impact en couleur Silver Blue,  les leurres de couleur orange ou jaune fluo.

Je l'ai fait !!


Belle zone de pêche