Pages

jeudi 15 octobre 2015

Le calme après la tempête. Les lieus jaunes sont présents !!

Avec un peu de retard !!
Départ samedi matin à 9h00 en compagnie de JA et de Christophe. Météo France nous annonce une météo clémente pour la journée. Apparemment je ne suis pas le seul à consulter les prévisions météorologie, le parking est déjà complet. Les températures ne sont pas trop chaudes ce matin. Le blouson de mer et la polaire sont de rigueur.
 
Nous filons à 20 nœuds avec le 3D tender 550 Patrol sur une mer un peu formée. Il nous faut à peine une demi heure pour être sur le premier spot.
 
Christophe met un Crazy Sand Eel du 22 cm bleu avec une tête plombée de 60 gr, JA est au Nitro Bold Shad bleu tête plombée de 60 gr et pour ma part je suis au Nitro Sahd vert tête de 55 gr.
 
J'annonce la couleur ; "aujourd'hui, je vais le plus de poisson mais vous ferez les plus gros". Christophe et JA sont surpris et ils n'y prêtent pas attention. Ma technique de pêche est plus agressive que la leur. Il est sur que je vais décider plus de poissons. De plus je pêche le plus léger possible. Quant à eux ils sont plus près du fond tout en douceur. Ils vont surement en prendre peu mais des plus gros.
 
Sur la première dérive, je fais mon premier lieu jaune (50 cm). Pas bien gros mais il fait plaisir. Je pense à ce moment que ça va être la kermesse. Je replace la dérive mais plus rien. Après de nombreux passages toujours rien. Je ne comprends pas. Les lieus jaunes sont souvent groupés. Peut être que la pression de pêche fait qu'ils sont habitués à nos leurres.
 

Je décide de changer de point mais la aussi c'est le désert. Je me creuse les méninges et je commence à regarder mon GPS pour trouver un point. J'ai en mémoire une sortie faite avec le fiston et ses copains. Ni une ni deux, le courant a faiblit ce poste est maintenant plus facile à pêcher.
 
Je place la dérive mais le vent est plus fort que le courant. Je laisse le bateau dériver ainsi. J'ai mis un Crazy Sand Eel de chez Fiiish de petite taille avec une tête plombée de 30 gr. Je regarde le sondeur et je vois une belle remontée. J'attends un peu avant de faire la technique de l'ascenseur pour faire décider un lieu à venir me gober mon leurre. Je commence à mouliner pas trop vite. Je sens le poisson avaler le leurre et gros ferrage. Je dis à mes partenaires de faire également l'ascenseur. Christophe annonce poisson. Super c'est le premier doublé de la journée. JA est donc chargé de l'épuisette.

Premier doublé de la journée (65 et 49 cm)

Je replace la dérive. Lorsqu'on passe sur le point c'est Christophe qui est attelé par un beau poisson. La canne plie et le moulinet commence ce chant si mélodieux aux oreilles du pêcheur. Un joli combat s'en suit. Au bout de quelques minutes, je suis préposé à l'épuisette. Mission accomplie, il est au sec. Le verdict tombe, c'est un steak.

Premier steak de la journée

Je me déplace pour aller chercher, en début de flot, les bars. C'est un plateau sur lequel j'ai fait de nombreux bars en début de saison. Je veux vérifier que les bars reviennent sur ce poste en fin de saison.

Après avoir fait de nombreuses dérives, les bars ne sont pas revenus. On ne voit rien sur le sondeur non plus. De toute façon, il est temps de casser la croute. Je sors la glacière lorsque tout à coup Christophe m'annonce qu'il a oublié le pain sur le siège avant de sa voiture. Ca va être compliqué de manger le pâté et les rillettes sans pain. Heureusement qu'il y avait un peu de lard ! On s'en rappellera un moment de cette anecdote.

L'après midi va être consacré à rechercher les lieus jaunes. Je cherche un spot pas trop exposé aux courants. La marée descend, les spots ne seront pas les mêmes qu'a la montante.

Les conditions exposées ce dessus sont difficiles à trouver. Soit le courant est trop fort soit le fond est trop encombré. Malgré tout, je me rappelle que lors d'une sortie précédente, j'avais marqué un point intéressant. Je me dirige sur le point. La mer s'est bien calmée. Il reste juste une petite houle longue.

Sur la première dérive, je fais un steak de 71 cm. Pendant ce temps JA casse. J'ai oublié de faire la photo du poisson. Je donne la canne de papi Bernard à JA. Il monte un Nitro Bold Shad marron. C'est reparti pour une nouvelle dérive. A peine on passe sur le point que je vois la canne de JA pliée en deux. Il a la banane, il faut dire qu'il l'a attendu ce poisson. Je le mets dans l'épuisette. Le verdict tombe ; Encore un steak. Cette fois ci c'est le plus beau de la journée avec 75 cm sous la toise.

 
75 cm pour ce lieu jaune
 
 Sur la dérive suivante, il remet le couvert et fait un lieu jaune de 69 cm. Puis Christophe et moi faisons un doublé (67 pour Christophe et 63cm pour moi).  A bien y regarder le lieu jaune a une malformation qui a bien cicatrisé. Je ne saurai jamais ce qui a bien pu lui arrivé.

Christophe voit un banc de dauphins à trois cent mètres de notre position. On remonte le matériel de pêche et on s'approche discrètement d'eux. Ils sont par groupes de 4 à 5 individus. On en dénombre une cinquantaine. Christophe et JA ont sorti les Smartphones et filment à tout va. Christophe a fait une vidéo. Les commentaires sont en live.





L'équipage est fourbu par cette journée de mer. Il est temps de rentrer au bercail.

Conclusion : Ca fait du bien d'avoir une fenêtre météo potable. Les premières Bernaches sont arrivées. On a passé une heure parmi les dauphins. Un moment vraiment magique.

Le leurre du jour : Pas beaucoup de surprise mais le Nitro Bold Shad arrive en tête suivi de très près par le Crazy Sand Eel.

J'ai bien pris plus de poisson mais je n'ai pris les plus gros comme je l'avais annoncé. Pour prendre du poisson aujourd'hui, il fallait faire des animations lentes au plus près du fond. Les attaques se produisaient lorsque le leurre redescendait.