Pages

lundi 16 juin 2014

L'après midi de folie !!

Lundi 9 juin en début d'après midi départ vers les plateaux du semi large à deux bateaux. J'embarque sur le bateau à Christophe. Les jeunes, le fiston (Vincent), la fille (Justine dit Juju) et le gendre (Jean-Alain dit JA) embarquent sur le Valiant. C'est décidé, on va faire un concours entre les jeunes et les moins jeunes. C'est la première fois que ma grande vient pêcher en bateau. Nous allons faire la fin de la montante et le début de la descendante. Le coefficient de marée est propice à la pêche du lieu jaune. Nous commençons par quelques cailloux à la sortie de la baie de Paimpol. Je ne tarde pas à faire le premier lieu (50 cm) puis un deuxième (48 cm). On mène 2-0 puis le fiston revient rapidement au score pour égaliser à 2 partout (49 cm et 48 cm).

La joie et la bonne humeur  des jeunes !! 
Christophe fidèle à sa réputation va nous sortir une petite vieille. C'est l'étale de marée haute et il est temps de partir un peu plus au large pour aller taquiner des poissons un peu plus gros.

Nous partons tranquillement à un train de sénateur vers le spot.

Christophe place le bateau, on met les lignes à l'eau et là, le sondeur indique un banc de lieus énorme. Ils sont en chasse bien décollés du fond. Je commence la technique de l'ascenseur. Au bout de quatre tours de moulinet j'ai une tape. Je continue à mouliner. Je suis concentré sur ma canne. Je sens le poisson venir prendre mon leurre et je ferre énergiquement. Le poisson part dans un rush et tente de regagner le fond. C'est le défense typique du lieu jaune. Je bride le poisson pour ne pas qu'il retourne au fond et il arrive rapidement dans l'épuisette.

Sur la dérive suivante, c'est Christophe, toujours en faisant l'ascenseur, qui a une grosse touche. La canne est pliée, elle rentre dans l'eau mais malheureusement le fil casse. Après examen du moulinet celui était trop serré. Dommage !! A n'en pas douté il s'agissait d'un très gros poisson. On desserre le frein du moulinet et c'est reparti comme en 14. Pour conjurer le sort, je lui touche la casquette. Le poisson  est toujours actif. Christophe se fait de nouveau attelé. Ce coup ci le moulinet chante bien et la canne est pliée en deux. Je sens Christophe un peu fébrile. Je suis sur qu'il repense  à l'épisode précédent. Le poisson arrive à la surface et il est mis au sec dans l'épuisette. C'est un lieu de 67 cm.

Christophe, le roi du lieu jaune
Tout à coup une nuée de goélands vient se poser à coté du bateau. Je ne les ai pas compté mais il y avait bien une centaine. Et alors la, je vois un spectacle extraordinaire. Les bars sont en train de chasser les sparts en surface. On les voit très nettement. Nous sommes au milieu de centaines de bars. Ils sont en rang d'oignons,serrés les uns contre les autres, face au courant . La boule de poisson faisant bien une cinquantaine de mètres de diamètre. C'est la première fois que j'assiste à ce spectacle. Les poissons sont tellement près de nous qu'ils évitent le bateau au tout dernier moment.

Il est temps de changer de stratégie. Malheureusement pour nous, les leurres de surfaces et les petits leurres souples  sont restés à la maison. Je trouve un super spook jaune fluo et je parviendrai à prendre un petit bar avec. Christophe envoie un Nitro Shad. Il l'anime en lancé ramené très lentement. Après plusieurs lancés, il est attelé. Le poisson est plutôt nerveux. Il se décroche auprès du bateau (un peu de mou dans la tresse ?). J'inspecte la boite à leurre de Christophe et je trouve un petit leurre à bavette sur une ligne de traîne. Le leurre n'est pas plombé et j'éprouve toutes les difficultés du monde à le lancer. J'attends à peine une dizaine de mètres. Malgré tout sur un lancer, un bar vient le saisir au moment ou il touche l'eau. Je vois le leurre se faire happé en direct par un bar. Je le ferre immédiatement. Le poisson est bien nerveux et je le ramène petit à petit. Arrivé sur le bateau, il recrache des dizaines de sprats de 2 à 3 cm. Je comprends alors qu'il aurait fallu de tous petits leurres souples 3" avec de toutes petites têtes plombées (entre 5 à 10 gr). Que cela me serve de leçon, je aurais dorénavant dans mes boites de leurre au moins un ou deux leurres durs et quelques petits leurres souples.

Bar de 62 cm
Pendant ce temps sur le bateau des jeunes, Justine enchaîne les lieus jaunes sur une mitraillette à mi profondeur avec parfois deux poissons. Pour une première partie de pêche, c'est elle qui remontera le plus de poissons (10 lieus de 45 à 60 cm). Vincent et Jean-Alain sont au leurre souple et feront de jolis spécimens entre 65 et 70 cm.

Toujours à faire les couillons ces deux là !!

Justine avait mis la casquette magique.

Le fiston à converti JA
Beau spécimen de JA
Nous garderons les plus gros pour les mettre en filets. Nous pourrons les déguster à loisir.

Justine avait la Gopro. Je ferais un montage vidéo prochainement.

Le soleil commence à décliner dans le ciel. Il est temps de rentrer tranquillement.

Conclusion : Une après midi bien remplie avec beaucoup de poissons. Le plaisir de pouvoir partager une partie de pèche avec la famille et les copains. Au passage, les jeunes ont gagné haut la main.
Nous étions au milieu d'un banc de bars en pleine frénésie alimentaire. On aurait presque pu les toucher tellement ils étaient près. De nombreux poissons, le sondeur était parfois complètement saturé entre les bars en surface et les lieus jaunes en dessous. Je navigue depuis des années et c'est la première fois que je vois une telle concentration de bars en surface. Comme tout pécheur passionné, je pense que j'en parlerai pendant des années.
Les leurres de la journée : Nitro Bôle Shad (Illex), Magic Eel (Sakura), Crasy sand eel (Fiiish), Super Spook (Heddon)