Pages

jeudi 17 juillet 2014

Des bars !

Profitant d'un jour férié, je propose à Justine une session de pêche. Nous partons à 9 heures et quart de la maison. Un beau soleil, un ciel bleu sans nuage et pratiquement pas de vent (air à 18° eau à 17,5), nous nous rendons sur les plateaux du semi large. L'après midi sera consacré à la farniente en famille sur l’île de Saint Riom.

Nous ne sommes pas seuls aujourd'hui sur l'eau. On voit que la météo clémente à donner des idées à certains.  Pas de round d'observation, je place le bateau sur la première dérive. le choix des leurres sera simple, Juju met un Nitro Shad 150 vert et moi un Nitro Shad 150 bleu avec tête plombée de 50 grammes. On met nos lignes à l'eau, le courant est faible en ce début de descendante. nous arrivons tout doucement sur le point GPS et je commence par un premier bar 44 cm. Je replace le bateau je fais un second bar 46 cm. Pas d'attaque pour Juju, aujourd'hui c'est le bleu qui domine.

Effectivement quelques dérives plus tard Juju sortira son premier bar de la journée (40 cm). Puis elle continue sur sa lancée par  un second de 45 cm.

Le courant forci et nous n'arrivons plus à sentir le fond. Il faut changer de grammage et passer sur du 70 grammes. Pourquoi changer de poids me direz vous ? et bien tout simplement pour que le leurre nage correctement. Trop plombé, il nage comme une pierre. Pas assez il n'arrive pas à atteindre le fond ou sont positionnés les poissons. Toute la stratégie consiste à mettre ni trop ni trop peu de poids. Je suis désolé mais je n'ai pas d'astuce à vous donner. C'est l'expérience qui vous permettra de savoir précisément le poids qu'il faut. C'est ce que j'ai eu le plus de mal à comprendre. Plus je lisais de chose sur internet moins je comprenais. sans compter le nombre de leurres laissés au fond.

Si nous avions mis directement 70 grammes nous n'aurions pas fait les deux premiers poissons. C'est pas grave, ils sont repartis grandir. Je me rappelle qu'avec Yoyo nous faisions les Lunker en début de partie de pêche avec des grammages de 50 grammes.

Juju recommence son festival et enchaîne les bars. Je reste pendant un moment comme simple spectateur. Elle fera trois bars d'affilé (45, 49, 52 cm).

Après ces trois bars, son leurre est complètement détruit. Flûte, je n'ai plus de Nitro Shad 150. Je cherche dans ma boite de pêche un leurre bleu. Je trouve les leurres que Juju m'avait offert pour la fête des pères. Je monte une tête plombée de 70 grammes sans oublier bien sur de le coller avec de la loctite. Il faut toujours coller le leurre avec la tête plombée mais ça tout le monde le sait. On le monte sur la canne est c'est reparti.

Les bars se sont déplacés. Je déplace mes dérives d'une centaine de mètres. Je fini par les retrouver en quadrillant la zone méthodiquement. Je suis concentré sur la nage de mon leurre. Tout à coup,j'entends le moulinet de Juju chanter. La canne est bien pliée. Le poisson se bat comme un beau diable. Juju parvient petit à petit à le remonter à la surface. J'attrape l'épuisette et je le mets au sec. C'est le plus beau de la journée 69 cm pour à peu près 4 kg.  C'est l'euphorie sur le bateau. Juju est super contente.

Je suis en plein stress, mais je souris
Je vais avoir mon heure de gloire et faire 3 bars à la suite (36, 42, 59 cm). J'ai une belle attaque et le poisson est bien lourd et combatif mais il se décroche. Un moment d'inattention aura suffit.

Clin d’œil au fiston !!!

Il est temps de rejoindre les filles à la cale de Pors Even. Sur le chemin du retour on s'arrête dans le chenal du Carpon entre Bréhat et l'île de Béniguet pour prendre un chocolat chaud et des petits gâteaux

Pause chocolat chaud et petits gâteaux
.

En arrivant sur Saint Riom, je vois Christophe et toute sa petite famille tranquillement installée. Bien évidement nous commençons à parler de la pêche du matin.

Après un casse-croûte en famille sur la plage, je décide d'aller faire un petit tour à la pêche à pied. Le beau temps a attiré un nombre incalculable de pêcheur à pied. Certains sont venus en famille prendre un bon bol d'air, d'autre sont concentrés sur leur pêche. Ce qui est sur, c'est que tout le monde sera fatigué ce soir.

Je fais une trentaine de praires mais je passe le plus clair de mon temps à me promener et à observer. Je me fais une idée précise du relief afin de préparer mes futurs parties de pêche à la canne.

Avant de rentrer, Les filles veulent faire de la bouée tractée. De grands moments de rigolade à chaque virage.

Conclusion : Juju, tu as encore mis la raclée à ton père. La famille au grand complet voue une passion à la mer. Nous aimons tous nous retrouver sur l'eau que ce soit pour la pêche ou tout simplement pour la ballade. Je suis conscient que nous avons un site paradisiaque qui change tout au long des marées.

Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre le blog et je vous en remercie. J'espère qu'au travers de ces articles, j'essaye de vous faire partager ma modeste expérience de la pêche. Quand on lit les blogs, on a l'impression que c'est facile. Et bien non c'est complexe. il ne faut surtout pas se décourager. Chaque poisson pris est une petite victoire, une grande joie et de l'expérience.