Pages

Grauvell

Grauvell

vendredi 8 mars 2013

Session Pollachius


 La fenêtre météo s’ouvre ce mercredi, pas trop de vent (18 km/h,  des températures qui commencent à devenir agréables (10°) et un coefficient de 47. J’appelle mon beau-frère qui est partant pour cette journée de pêche.

Le départ est donné à 10h30 direction la cale de Pors Even. Ce sera l’occasion de tester le bateau derrière le Scénic nouvellement acheté.
semi rigide, bateau, pêche en mer
La stratégie est mise en place dans la voiture, on va se diriger vers un plateau du petit large. J’avais repéré l’année dernière une roche prometteuse.

Après 20 minutes de route dans une mer un peu formée, nous arrivons sur le poste. Je place le bateau à l’aide du Gps Humminbird 597. Le sondeur affiche 25 m et le bateau dérive à 3 km/h. Au vu de ces données, je choisis de mettre des têtes plombées de 40 grammes sur les leurres souples. Les moulinets sont garnis en tresse 17 ‰ et 2 mètres de fuorocarbone en 30‰.

Je n’oublie pas de régler le frein du moulinet. J’ai eu une mésaventure au début janvier avec Christophe dit « le mousse » qui a cassé sur un joli lieu à cause d’un frein trop serré.

Jean-Loup (mon beau-frère) descend son leurre au fond et commence à l’animer en vertical. Il se fait atteler sur la première dérive par un poisson qui lui donne quelques coups de têteau démarrage.  J’attrape l’épuisette et nous mettons au sec un lieu de 50 cm de 1 kg. Deuxième dérive et je prends également un lieu de 55 cm de 1.5 kg.
pêche, pollachuis
1er poisson de la journée
A la troisième dérive, je suis de nouveau attelé par un poisson un peu plus lourd. Je remonte le poisson, c’est un joli lieu. Jean-Loup prend l’épuisette pour le mettre au sec quand tout à coup il a une grosse touche et a failli laisser échapper sa canne.

Nous enchainons  les prises tout au long de nos dérives avec parfois des doublés. Le courant faiblissant nos prises également.

Nous décidons de nous restaurer. Le casse-croute préparé par Sylvie mon épouse est comme à son habitude copieu et formidable.

Un bateau suceur de dérive arrive à nos côtés, nous décidons de changer de poste. Nous allons de poste en poste et bien que le sondeur détecte des bancs de lieux, ils ne mordent pas. J’arrive à prendre deux vieilles communes de plus de 2kg.

Nous retournons sur notre premier poste et malgré la renverse les lieux sont toujours présents.
Au final, 18 poissons remontés : 16 lieux (de 40 cm à 65 cm) et 2 grosses vieilles communes. Pas de Steaks (lieu de plus de 70 cm dans le jargon des pêchous) mais quelques-uns qui nous ont procurés des sacrés décharges d’adrénaline.
pollachuis, lieu jaune
Un pécheur heureux

Les lieux sont calés sur des lançons mais fait plus inhabituel également sur des sardines (une sardine régurgitée). Je ne savais pas que les sardines étaient présentes si près de nos côtes.

1 commentaire:

  1. Félicitations pour cette Belle partie de pêche et a voir vos mines réjouies sur que le plaisir était au rdv....

    Le mousse


    RépondreSupprimer

Ne vous privez pas de laisser un commentaire et en plus ça me fera plaisir !!!