Pages

jeudi 10 avril 2014

David, le pêcheur d'eau douce !

Profitant de mon après midi de vendredi, je décide d'aller pêcher avec David. Le temps est superbe un grand soleil, pas de vent et pas un nuage (air à 18 °). L'eau reste toujours un peu fraîche (10,5°) surtout lorsqu'il faut mettre le bateau à l'eau.

La stratégie consiste à aller sur les plateaux du semi large pour essayer de trouver du lieu. Après une petite demi heure de route sur une mer d'huile, je décide de prospecter des plateaux un peu plus au large. Evidemment, lorsqu'on cherche de nouveaux postes, il est difficile de trouver tout de suite les poissons. Malgré tout sur une dérive, nous parvenons à repérer un banc de lieus entre deux dunes de sable par 30 mètres de fond. je ne le dirai jamais assez mais, l'apport de l'électronique (combiné Humminbird 597) dans cette phase de recherche est vraiment primordial. 

Le courant est encore présent (2 nœuds). Je mets un leurre souple Snoop (23 cm) couleur glow pink de chez Sakura plombé avec une tête Sakura de 50 g et un leurre souple Magic Eel (22 cm) couleur sand eel de chez Sakura avec une tête Sakura de 50 g pour David.

Nous descendons nos leurres sur le fond et nous ne tardons pas à avoir des tapes sur nos leurres. David fera le premier lieu 50 cm. Je lui emboîte le pas sur la dérive suivante avec un lieu de 55 cm. au total nous sortirons 6 poissons sur ce spot dont un de plus de 65 cm pris par David. Il ne trouvait pas le lieu combatif mais il a changé d'avis quand il a pris ce joli lieu. L'attaque a été violente et le moulinet s'est immédiatement mis à chanter. La canne s'est pliée en deux, le poisson était bien décidé à se défendre.

Je continue de perfectionner la technique de l'ascenseur, qui malgré sa simplicité, demande un peu de savoir faire.

Il est temps de rentrer avec le sentiment d'avoir passé une superbe journée de printemps.

Un grand merci à Valentin qui tient le magasin AC'SION PECHE. Il m'a offert une pochette de leurre Snoop glow pink (rose) pour faire des essais. Je dirai que le test de ce leurre est plus que concluant sur nos chers Pollacks bretons. J'hésite souvent à prendre des leurres de couleurs flashy (Rose, Orange, Rouge, ...) mais il faut bien le reconnaître "Ça marche" même mieux que les couleurs imitatives (4 lieus sur le rose et 2 sur marron clair).    



Conclusion : Un créneau horaire rétréci (2 h de pêche), un moment de partage entre un pécheur en mer et un pécheur d'eau douce. Des techniques différentes entre ces deux mondes, mais un plaisir commun. Un nouveau spot de valider, des poissons bien combatifs surtout les plus gros.