Pages

mercredi 16 avril 2014

La fin des Lieus Jaunes, Bientôt la saison du Bar

Départ Samedi matin pour une journée de pêche avec Christophe. La météo est avec nous. Un grand soleil, pas trop de vent et l'eau continue à se réchauffer (air à 16 ° et eau à 11°). Le coefficient de marée de 62 nous invite à aller sur les plateaux du semi large.

Après une petite demi heure de route en toute tranquillité, nous atteignons un point que nous avions marqué la semaine dernière. Christophe choisi un leurre souple Magic Eel en 22 cm de chez Sakura avec une tête plombée de 50 gr moi j'opte pour un jig de 60 grammes orange avec deux assits hooks. Sur la première dérive, je prends un petit lieu jaune de 45 cm qui repart bien évidement dans son élément. Il faut dire que je garde quelques poissons de plus de 55 cm. En arrivant à la maison, je les mets en filet. Ils sont bien meilleurs que les poissons carrés vendus dans le commerce. Je ne pratique pas le "no kill" mais j'essaie de pratiquer une pêche raisonnable et raisonnée. 

Christophe ne tarde pas à me suivre et prend un lieu de 55 cm. sur la dérive suivante, il m'indique qu'il a eu un tape sur son leurre, alors je lui dit de le remonter en linéaire. Pendant cette phase, le poisson attrape son leurre et il lui fait un démarrage violent. Je sait tout de suite à la courbure de la canne que le poisson est plus gros. C'est un lieu jaune de 75 cm.

Le bonnet rouge a encore frappé !!

Joli lieu jaune

Le courant faibli et il est temps de se restaurer. J'aime ce moment de convivialité autours du casse croûte. Il faut dire que lorsqu'on pêche on n'est pas trop bavard. On est concentré et tous nos sens sont en éveil, guettant le moindre détail. La canne à pêche devient petit à petit le prolongement de notre bras. 

Le courant commence à reprendre et nous décidons d'aller un peu plus au large pour prospecter. Nos dérives sont longues mais pas très productives. Christophe fera tout de même une belle vieille de 60 cm pour pas loin de 3,5 Kg. Qu'importe, nous finirons peut être par trouver un nouveau spot. Sur une dérive, nous trouvons enfin une belle détection juste avant une grosse remontée. Nous replaçons le bateau et je ne tarde pas à fait un joli lieu de 70 cm.

Il est temps de rentrer, le courant est trop fort pour pêcher convenablement. Sur le chemin du retour on croise la nébuleuse sous voile. Il s'agit d'un ancien dundee thonier de 1949 qui a pêché le thon germon dans le golf de Gascogne jusqu'en 1987.  

La Nébuleuse sous voile

Conclusion : Christophe continu son apprentissage de la pêche. Les poissons sont toujours présents sur les plateaux du semi large. La saison du bar va bientôt débuter. Le leurre le plus utilisé reste le Snoop et le Magic Eel de chez Sakura (Je précise que je ne suis pas sponsorisé par cette marque). 

J'espère que tout au long de ces articles, j'ai pu vous embarquer virtuellement à la pêche.