Pages

lundi 23 février 2015

Le Fiston et la pêcheuse de fiston

Vincent et Marie sont remontés du Sud Ouest le week-end dernier. Il n'en fallait pas plus pour organiser une sortie session pêche à bord de Lodennañ. Les conditions météorologiques nous ont empêché de sortir samedi. C'est donc dimanche que nous sommes sortis. Départ de bonne heure et de bonne humeur malgré une courte nuit. Christophe, toujours partant pour une sortie, nous accompagne.

Bateau à l'eau, moteur démarré, prêt à partir 
Il ne faut pas se fier au apparence.  Bien que le plan d'eau soit plat à la cale,  une grosse houle résiduelle d' 1,5 m nous attendais au petit large.

Elle est pas mal la banquette arrière, n'est pas Marie !!

Les conditions de pêche n'étant pas bonnes, je change de stratégie. Je vais rester à la côte.  Je profite pour faire de la prospection. Je tente une tête de roche que j'ai vu en analysant les cartes marines à terre.
 
Si vous souhaitez analyser les cartes marines gratuitement à la maison je vous préconise La cartographie du Shom ou la cartographie Navionics. Je ferai, si j'ai le temps un article à ce sujet.

Je place le bateau afin de passer à coté de la tête de roche. Le sondeur m'indique des poissons calés sur le fond à l'accord de la roche. La concentration des pêcheurs est au maximum. J'ai une tape sur le leurre mais je ne parviens pas à ferrer. Puis c'est au tour du fiston mais le résultat est le même.
 
Le vent continue à forcir et la mer est de plus en plus hachée. Nous quittons ce poste qui semble prometteur pour aller sur un point déjà marqué.
 
Le place le bateau mais c'est compliqué de trouver la bonne dérive. Marie commence à être barbouillée. Il faut dire qu'elle a des circonstances atténuantes.
 
Christophe fait une superbe vieille commune de plus de 3 kg et nous sauve de la bredouille. Tu es toujours "le roi de la cougar !!".
 
Une magnifique vieille commune
Marie est maintenant toute pâlotte. Je décide de rentrer. Il n'y a rien de pire que le mal de mer. La seul chose à faire, c'est de rentrer. Nous nous arrêterons tout de même à Bréhat pour boire un café et prendre un croissant le tout amené par Christophe. 

Après cet intermède plutôt agréable, Marie a retrouvé des couleurs.

Retour à la cale heureux pour la sortie en mer mais un peu frustrer coté pêche.

Attention au chant de la sirène !!!
la team



Retour à la maison
Conclusion :
Les poissons sont présents mais les pêcheurs ne sont pas bons. La pêche, c'est avant tout de se retrouver sur l'eau et de partager un bon moment tous ensembles.