Pages

lundi 14 octobre 2013

Lunker !!

Départ avec Christophe samedi en début d'après midi malgré le vent d'est qui souffle fort, la grisaille, un coefficient de marées relativement bas et  les températures qui ont chutées. Il faut être fou pour partir dans ces conditions, non je dirais plutôt passionné et, visiblement vu le nombre de bateaux que nous croisons,  nous ne sommes pas les seuls.

Nous voila parti mais la prudence reste de mise. Nous ne nous éloigneront pas trop de la côte. Je vais tenter  de valider le point que j'avais trouvé la semaine passée avec Rémi. Je place le bateau pour notre première dérive, on met nos leurres à l'eau (Black Minnows 140) et on se laisse porter par le courant et le vent. J'anime mon leurre tout doucement avec de petites amplitudes. Je sens le toc caractéristique d'un poisson et ferrage immédiat. Le poisson est bien lourds mais pas très combatif. Christophe attrape l'épuisette et le poisson est mis au sec. on le mesure et oui c'est un poisson de 70 cm, Lunker !! C'est l'euphorie sur le bateau. Au vu de sa taille, j'ai juste un peu de regrets que le combat n'ait pas duré plus longtemps.

Lunker
On replace le bateau plusieurs fois sur cette dérive mais il semblerait que les poissons soient partis. Nous allons prospecter plusieurs spots qui ne donnerons rien non plus.

Les conditions climatiques s'améliorent, la température remonte et le ciel gris fait place au soleil. Nous revenons sur le premier spot. Christophe prends deux bars coup sur coup (47 et 49 cm).

Le mousse va finir par prendre du galon !!!

On replace la dérive et je fais un bar de 50 cm puis un de 48 cm.  Il est temps de faire une pause café et petits gâteaux.

Café dans une main et canne dans l'autre.
Christophe continue à pêcher tout en sirotant son café. Je lui dit, tu seras dans l’embarras si un poisson mord. Ni une ni deux, je le vois ferrer tout en posant sa tasse. Un coup de chance le poisson est toujours au bout de la ligne. Christophe égalise avec un bar de 48 cm. J'en profite pour marquer ce nouveau point sur le GPS. Il s'agit d'un fond de sable et une brusque remontée. Le bar est calé sur le ridin de sable. 

Encore de la joie sur le bateau

J'annonce la dernière dérive et je prendrai un barset. 

En conclusion : Au vu des conditions climatiques, je n'aurais jamais imaginé prendre du poisson. Mon beau frère me répète souvent le dicton "Vent d'est, pas de pêche" et bien ce n'est pas toujours le cas !!
Je préfère plutôt le dicton " si t'es pas sur l'eau, t'es capot".
Je suis surpris de voir, depuis maintenant plus de deux semaines, un nombre incroyable de bernaches. J'ai l'impression qu'elles sont arrivées très tôt cette année. L'hiver sera t-il polaire ?