Pages

jeudi 10 mars 2016

C'est l'hiver !!

Cela faisait 7 semaines que Christophe n'est pas allé en mer. On voit un créneau dimanche. C'est limite mais ça passe normalement. La pêche, c'est la drogue des Bretons. On ressent les mêmes symptômes de manque : tremblement, mauvaise humeur, augmentation de  la transpiration, anxiété, insomnie, ... :)
 
Trêve de plaisanterie, le rendez vous est fixé à 10h30 à la maison. On va faire le début de la montante sur les plateaux du semi large. La cale est déserte. On met le bateau à une vitesse record. Ce ne sera pas pareil pour la grande marée de mars !!
 
Départ de la cale après une grosse averse de grêle
 
La descente du Trieux est plutôt agréable, en revanche le Ferlas est agité. La mer est bien formée avec une houle courte (entre 1,5 et 2 m). Le fond de l'air est froid avec une température de 6° mais ressantie de 1° ou 2°. Faut vraiment être passionné pour aller pêcher avec ce temps. Nous ne sommes pas les seuls à braver le mauvais temps. On croise trois semi-rigides.
 
La pêche est compliquée. Le vent et le courant sont en opposition. Bien sur, il est difficile de tenir le fond. Le vent continue à forcir.

Je reviens à la côte à l'abri de Bréhat. Je suis en prospection. Je n'ai pas de point aussi près de la côte. Le soleil fait son apparition. La mer est bien moins cassante.
 
Christophe met un black Minnow bleu 140. Je commence par un Crazy Sand Eel n° 3vert avec une tête Deep de 30 gr. La sirène retentie à Bréhat annonçant midi. C'est à ce moment que j'ouvre le compteur. Un petit lieu jaune de 50 cm.
 
Premier petit lieu jaune
 
On se fait la remarque avec Christophe, pas de leurre de perdu pour l'instant. Désolé Valentin, de toute façon il faut attendre que tu ouvres le magasin sur Paimpol. Je suis passé voir les travaux (en mode inspecteur des travaux finis !!). Ca avance bien. Pour tout dire on a jamais été aussi près de l'ouverture. Mais je n'en dirai pas plus.
 
Le courant est maintenant bien établi. Je décide d'aller un peu plus au large pour tenter de trouver des poissons un peu plus gros.
 
Je navigue de point en point mais pas de vie autours des cailloux. Mes meilleurs spots sont un peu plus au large. Pas question d'y aller avec cette houle. On prospecte.
 
La qualité essentielle à la pêche, c'est la patience. Je fini par trouver les poissons. Je sens une petite attaque. Je commence l'ascenseur et bingo un lieu jaune. Christophe fait également l'ascenseur et c'est parti pour le premier doublé de la journée (54 et 59 cm pour Christophe).
 
 
Le mousse est bien couvert !!
Je replace le bateau pour refaire la même dérive. Je gratte bien le fond en faisant attention de ne pas rester accrocher. Je suis passé sur un black Minnow 160 avec tête plombée de 60 gr. Une belle attaque et la canne est pliée en deux. Le moulinet est au taquet. Faut dire qu'il chante bien le Tica Talisman. J'adore ce bruit un peu rauque. Merci Valentin d'Ac'scion pêche de m'avoir fait découvrir ce moulinet.

Une vrai tuerie ce moulinet.

Je sens bien les coups de tête puissant. Le poisson ne veut pas quitter le fond. A telle point que j'ai l'impression d'être croché. A chaque fois que je reprends du fil le poisson par dans un nouveau rush. Ca ne ressemble pas à la défense du lieu jaune. Au bout de quelques minutes le poisson arrive en surface et c'est une grosse mémère (vieille commune).
 
 
Des couleurs magnifiques

Le vent continue à forcir et on va aller casser la croute à Bréhat. La marée monte. J'amarre le bateau sur la cale de la Chambre. On va pique niquer sur Bréhat à l'abri du vent.

petit coin de paradis

quand les constructions se fondent dans le décor


C'est qui le geek !


A l'abris du vent c'est génial
 
 
 Après ce petit intermède plutôt sympathique, d'un commun accord, on décide de rentrer à la maison.

Conclusion :

Toute petite sortie en mer qui nous a fait du bien. Une météo compliquée qui m'a permis de valider le passage du 3D tender dans une houle courte. Le dos à Christophe a tenu le coup.

Le leurre du jour : On n'est pas resté assez longtemps en mode pêche mais c'est encore les leurres de chez Fiiish qui tiennent le haut du pavé.