Pages

vendredi 22 janvier 2016

Lieus Jaunes

Christophe m'appelle vendredi soir pour m'avertir qu'il organise une sortie en mer le samedi. On se donne rendez vous à la maison vers 9h00. Un peu avant l'heure du rendez vous, je reçois un coup de téléphone. Christophe n'arrive pas à fixer la remorque du bateau sur la voiture. Je le rejoints chez lui avec ma caisse à outils. La tête d'attelage ne veut pas se verrouiller. Un peu de dégrippant, on laisse agir et tout rentre dans l'ordre. Je ne manque pas charrier Christophe.

 Le programme de la journée que Christophe nous a concocté sera de prospecter le petit large à la recherche des lieus jaunes. On commence par prospecter un peu à la côte sans grand succès.

On se décale un peu vers le large et on continue à chercher un nouveau spot.  on fait face à une houle longue. Surement une houle résiduelle suite aux vents forts de la semaine passée. Christophe ne tarde pas à être barbouillé. Un début de mal de mer. Cela ne nous empêche pas de prendre un café bien chaud et un petit pain au chocolat. on va passer la matinée à chercher des nouveaux postes.

Ce qui devait arriver arriva, Christophe s'est soulagé de son poids sur l'estomac. Il a appâté comme il se doit, on va pouvoir pêcher maintenant. Il a même retrouvé des couleurs :)

d'ailleurs on fait un doublé de lieus jaune peu de temps après.

Il a meilleur mine le capitaine

Le spot est piégeux. Christophe va y laisser quelques leurres.

Concentration maximale pour réaliser le nœud de raccord

J'ai amené l'ancre flottante qu'on peut voir à coté de Christophe sur la photo. C'est un outil remarquable pour la pêche en verticale. Dès que la ligne n'est plus sous le bateau, on peut la mettre à l'eau. L'autre avantage c'est de pouvoir descendre en grammage.

On profite de l'étale de marée haute pour nous restaurer.

Christophe n'est plus de tout dérangé. Il va pouvoir reprendre la barre pour nous envoyer sur ces spots. Bien lui en a pris, on retrouve les poissons. De nombreuses attaques mais pas moyen de le prendre. A croire que c'est des maquereau ou des chinchards. On voit de nombreuses détections sur le sondeur. Je vois la canne de Christophe se plié en deux. C'est bon d'entendre le moulinet chanter. Au même moment, mon leurre se fait stopper à la descente. Je ferre et c'est parti. Ce sera au final un lieu jaune pour Christophe et une vieille commune pour moi


Pas facile de tenir le portable d'une main et le poisson de l'autre !!

Christophe replace le bateau. Je mets le leurre à l'eau. J'ouvre le pick-up. Je commence à compter dans ma tête. C'est un fond de trente mètres donc je compte trente secondes. A 29 s, le leurre s'arrête net. Je ferme le pick-up et je lève ma canne énergiquement. Le poisson est ferré. Comme quoi, il faut toujours être attentif à la descente. Surtout sur des poissons un léthargique.

One shot


On fini sur un doublé de lieus jaunes.

Conclusion :

Une journée qui a mal commencé, entre la panne du matin et le mal de mer de Christophe. Il a fini de meilleur de manière avec du poisson du soleil.. Les températures sont plutôt douces pour la saison avec un pic à 12 degré l'après midi. Un peu de vent et de la houle longue mais rien de méchant. Les poissons ne sont pas vraiment actifs comme c'était le cas le mois dernier.

Les leurres du jour :

On a fait énormément de prospection tout au long de la matinée. On a essayé différents leurres. Ceux qui ont tiré leur épingle du jeu auront été sans nul doute les Slugs de 12 à 22 cm. Pour les coloris plutôt en marron clair en début d'après midi et les vert en milieu de  journée. En revanche le bleu n'a pas fonctionné. Un poisson avec un bold shad 150 orange