Pages

lundi 7 septembre 2015

Les mois de septembre s'annonce bien !

Départ de bonne heure pour aller chercher les bars et lieus jaunes sur les plateau du semi large. Christophe et Jean-Loup m'accompagnent le matin. A midi Christophe débarque. Il est remplacé par Blandine (ma p'tite sœur). Avec tout ce mic mac, j'ai même failli oublié Blandine.

Le matin le courant est bien présent, la pêche est difficile. Jean-Loup va laisser quelques leurres au fond.

Les lieus sont là mais le bateau passe tellement vite sur le point qu'il est difficile de faire des poissons. On tente de raser le fond. On s'accroche, on casse. Je parviens tout de même à faire le premier lieu jaune de la journée (52cm). Il est en dessous de la taille minimal que je me suis fixé (55 cm). Le courant faibli, Jean-Loup commence son festival.

Joli poisson
 Il enchaine sur un deuxième sur la dérive suivante.

Jean-Loup admiratif
Sur la dérive suivante on fait un triplé (42, 47 et 52 cm). La difficulté est de savoir qui prend l'épuisette !!

Remise à l'eau des poissons, puis on se replace Chritophe fait un joli bar de 54 cm.

Animation minimaliste sur le fond.
Il est arrivé 11h30 et je reviens à la cale pour déposer Christophe et prendre Blandine. Tellement pressé de retourner pécher que j'en ai oublié Blandine. Je reviens à la cale la chercher et retour sur les plateaux.

Le courant a faibli. Les dérives sont différentes. Je place le bateau de façon à passer sur le point. Il est temps de changer de grammage. Je sors les Crazy Sand Eel en 30 grammmes.

Blandine commence par prendre un lieu jaune (62 cm). Elle a bataillé ferme pour le remonter à bord. Elle va en sortir trois coup sur coup. Pendant ce temps Jean-Loup et moi faisont des petits lieus.

Son premier lieu jaune

Je change de spot pour faire de la prospection. Je cherche sur la carte un coin suseptible d'abriter des poissons. Mes critères de recherche : dans un premier temps je cherche un caillou assez important pour qu'il soit noté sur la carte. Ensuite, je regarde la force des courants. Pour finir il ne faut qu'il ne soit pas trop éloigné de notre position. Tant qu'on se déplace, on ne pêche pas. Pour les lieus jaunes, je cherche des spots assez profond (entre 20 et 30 mètres). 

Non loin de notre position je vois un spot qui correspond. Je décide donc d'aller. Un petit quart d'heure de route. Je place la dérive de manière à passer à gauche du caillou. Pourquoi à gauche, je ne sais pas il faut bien choisir. Je ne passe jamais en plein milieu du caillou mais plutôt à coté. 

La dérive se passe bien et Blandine a un poisson. Je remonte et je suis attelé également. Jean-Loup effectue la même manoeuvre et c'est un triplé. Les poissons sont bien combatifs. C'est du bar. Première dérive et déjà trois bars. Ils sont en dessous de la maille et ils repartent à l'eau très vite pour éviter de les stresser (pas pris de photos).

Sur la dérive suivante Jean-Loup fait un bar de 49 cm. Je fais un lieu jaune au même moment de 50 cm.

Les dérives suivantes ne donnent rien quelques attaques mais on a pas réussi à les ferrer.

Il est temps de rentrer. 

Conclusion :

Comme d'habitude lorsque Jean-Loup est sur le bateau les prises s'enchainent. Blandine qui m'accompagnait pour la première fois à la pêche a fait ses premiers poissons. Elle a vite compris la technique à suivre. Christophe aura quant à lui fait le plus beau bar de la journée. Tout le monde est ravi de cette journée en mer. Le Lodennan (partage en Breton), un 3D Tender Patrol 550  nous a emmené en toute sécurité sur les spots du semi large. Beaucoup de seiches preuve que la nouriture est abondante. Au total une dixaine de lieus jaunes et 6 bars. Nous avons cassé pas mal de matériel.

Beaucoup de petites méduses rouges avec de long filaments. Je n'en avais jamais vu de cette espèce.

Les leurres du jour : Une petite préférence pour le Bole Shad 140 en couleur bleu et marron. Tous les leurres que nous avons mis ont pris du poisson.