Pages

Grauvell

Grauvell

jeudi 4 janvier 2018

Courte sortie lieus jaunes

Le plus gros poisson de la journée

Je surveille la météo depuis quelques temps. Je vois une fenêtre météo pour le dimanche. Entre deux perturbations, un petit moment d'accalmie.

Christophe et Dimitri sont disponibles. Je décide d'aller faire un tour aux seiches et calamars. Je n'y suis pas allé souvent cette année. Le choix est souvent cornélien bar ou seiches. J'ai très souvent choisi bar plus pour le plaisir que pour la table d'ailleurs. Je voulais absolument perfectionner ma technique light dans peu d'eau.

Cela fait maintenant un an que je n'ai pas pêcher avec Dimitri. Voici le compte rendu de notre précédente sortie vous trouverez le compte rendu en cliquant sur le lien.

Le bateau est vite mis à l'eau et je ne peux m'empêcher de prendre une photo de la baie de Paimpol.

Le plan d'eau est plutôt plat

L'équipage est  prêt

Il ne faut pas plus de 10 minutes pour être sur le spot sur une mer complètement plate. Les turlutes sont en place. Elles sont rapidement mises à l'eau. les dérives s’enchaînent sans la moindre activité. Après une petite heure et différents spots, je sens une certaine lassitude du capitaine et de l'équipage. Le vent souffle un peu plus que prévu mais le plan d'eau reste très praticable. Christophe nous propose un café bien chaud et un croissant. Durant la pose, je pense aller faire un tour sur les plateaux du semi-large.

Je soumets l'idée à mes coéquipiers qui sont enthousiastes à l'idée d'aller taquiner les lieus jaunes. J'ai quelques points non loin de là.

On range le café et les cannes et s'est parti.

Je vais sur un point que j'ai marqué voila bien deux ans. Encore une belle sortie avec le fiston et son pote d'Arcachon.

Plus on s’éloigne de la côte et plus la mer est hachée et plus le vent souffle. Je place le bateau de manière à passer sur le point GPS. C'est bien accidenté à fond mais j'ai des pêcheurs d'expérience à mes côtés. Le bateau dérive lentement. On arrive sur le point mais pas d'activité sur le sondeur. Après avoir passé quelques cathédrales (Têtes de roches qui montent de 10 à 15 mètres). Mon leurre se fait stopper net. Le frein chante et ça fait du bien. Je resserre un peu le frein. Il arrive assez rapidement au bateau. Je me suis emmêlé avec la ligne de Christophe. Les lieus jaunes sont présents.

Lieu jaune de 64 cm
Je replace le bateau mais le courant commence à faiblir. J'insiste un peu sur le point mais plus rien ne mord. Du coup je me déplace sur le plateau juste à côté. Pas beaucoup d'activités sur ce plateau.

Je fais un troisième plateau et sur une dérive c'est Christophe qui est attelé. Il est visiblement content. Encore un beau poisson de 62 cm.

Lieu jaune de 62 cm

Quelques dérives sur le spot ne donnent rien. Ce n'est pas faute de m'appliquer pour placer la dérive. Le courant est en train de tourner. Je sens parfaitement le fond. Je laisse mon leurre au ras du fond. Je sens une petite attaque. Je ferre mais rien. j'accompagne mon leurre au fond tresse tendue. Je ressens encore une petite attaque. Je commence à remonter tout doucement. Le leurre se fait stopper net. Je comprends tout de suite que j'ai affaire à une vieille commune. Un gros départ puis elle se calme assez rapidement. Je parviens à la mettre au sec. Je la décroche rapidement et j'oublie de faire la photo.  

Puis Christophe est de nouveau attelé par un poisson un peu plus modeste. Il a le mérite de nous motiver à bloc.

Lieu jaune de 55 cm


La fin de la journée est difficile pour ne pas dire autre chose. Le froid a eu finalement triomphé.

Conclusion :

Une journée mi-figue mi-raisin. Un temps de saison, fatalement un peu frais. Une bonne ambiance sur le bateau et c'est bien ce qui compte le plus pour moi. Je suis désolé pour Dimitri qui n'a pas fait de poisson. J'ai prévu d'aller taquiner les calamars et les seiches et j'ai fini par aller aux lieus jaunes. Du coup Dimitri n'a pas pris sa canne jaune.

Les lieus jaunes commencent à venir timidement près de la côte. Il va falloir attendre un peu pour les voir arriver en masse sur les plateaux du semi-large.

Les leurres du jour :

Egalité parfaite entre le Fire Eel 220 de chez Delalande et Majic Eel 220 de chez Sakura.

Matériel Utilisé :

Canne : Smith Dragonbait 72H 2,18 m puissance 7-40 g
Moulinet ; Shimano Stradic 4000 Ci4 FBXG
Tresse : Power Pro 9 kg rouge
Bateau : 3D Tender 550 Patrol
Electronique : Lowrance Elite 9 TI Totalscan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ne vous privez pas de laisser un commentaire et en plus ça me fera plaisir !!!