Pages

Grauvell

Grauvell

lundi 23 octobre 2017

Gros lieus jaunes et requin taupe



Le plus gros de la journée



Au vu de la météo, j'appelle Christophe pour lui proposer une sortie en mer. Tout est calé et une demi-heure plus tard on est parti. Grand soleil et surtout pas de vent.

Les coefficients sont très bas. Je ne sais pas quelle stratégie adopter. Chercher les bars à la côte ou bien aller faire un tour sur les plateaux du semi-large traquer les lieus jaunes. La mer est exceptionnellement plate. Du coup on va faire un tour aux lieus jaunes.

Après avoir regardé mon carnet de pêche, je décide d'aller sur un spot que je n'ai pas encore pêché cette année, ni même l'année passée. J'y avais fait de beaux poissons.

Après une petite demi-heure de route tranquillement, j'approche du point marqué sur mon combiné. Je place le bateau. La première passe sert surtout à caler la dérive.

Je mets un Jig et Christophe un Fire Eel 22 cm, le fameux Fire Tiger (dos vert, corps jaune et ventre orange). Les leurres descendent bien. La première dérive ne donne rien mais c'est normal, je suis passé à 100 mètres du point.

Je corrige le placement. Le bateau arrive sur le point marqué. Je commence l'ascenseur sur une dizaine de tours. J'ouvre le pick-up. Deux ou trois animations au ras du fond et c'est reparti pour l'ascenseur. Je sens une première tape. Je continue comme si de rien était à mouliner. Deuxième attaque, je ralentis sans m'arrêter. Un ou deux tours de plus,.jJe n'arrive plus à mouliner. Je ferre et c'est pendu. Je préviens Christophe qui commence également l'ascenseur. Il s'écrit pendu aussi. Je remonte le mien assez rapidement, il n'est pas très gros. Pendant ce temps, je vois Christophe qui bataille dur. Il lui met des gros rushs. Sa nouvelle canne Daiwa 10-60 a une belle courbure. Elle encaisse bien les coups de tête du poisson. Je scrute l'eau pour essayer de voir le poisson. Je distingue une drôle de forme foncé quelques mètres sous le bateau. Je réalise tout à coup que c'est un requin. Je dis alors à Christophe de tout donner pour remonter le plus rapidement possible le poisson. Il fait son possible mais le poisson combat toujours. C'est l'avantage de prendre du poisson dans peu d'eau. L'épuisette est prête et Christophe parvient dans un dernier effort à le remonter. Je le mets au sec immédiatement. Le leurre est coupé net au ras de l'hameçon, sectionné par le requin.
 
Le requin cherche sa proie autour du bateau. il passe et repasse en surface. Il s'agit d'un requin-taupe de 2 mètres environ. Christophe ne l'a pas encore aperçu, trop concentré à remonter son lieu jaune. Il penche la tête et aperçoit rapidement sa silhouette. Quel bonheur de voir évoluer ce prédateur en haut de la chaine alimentaire dans son élément naturel. Il finit par nous apercevoir et s'enfonce rapidement dans le bleu à toute vitesse. Je suis étonné de le trouver sur ce spot. C'est une première sur ce spot dans aussi peu d'eau (entre 25 et 30 mètres d'eau).
 
On mesure le poisson, il s'agit d'un lieu jaune de 72 cm, pris par la joue. Je comprends mieux maintenant le difficulté qu' a eue Christophe à le remonter.

Lunker de 72 cm

Je replace la dérive tout de même. Christophe remet un fire eel blanc avec un dos noir. J'espère que les lieus jaunes n'auront pas déserté la zone. le bateau file tranquillement vers le point. Le jig est bien au fond. Je règle le sondeur pour jouer avec la sensibilité. Au même moment alors que je ne faisais aucune animation je suis attelé. La sensation est bizarre. Je ne saurai pas dire de quel type de poisson il s'agit. Je regarde sous le bateau. Je vois deux poissons de pris sur le jig. Il s'agit de gros tacauds.
 
Je peste. Je vois le  banc de lieus jaunes sur le sondeur. pas le temps de redescendre mon leurre. C'est Christophe qui fait encore chanter le moulinet et cintrer la canne. C'est parti pour sa séance de musculation. Il ne faut pas trainer avec le squale dans le quartier. Le moulinet est serré. Christophe fait comme les Shadoks, il pompe. Rapidement le poisson arrive à la surface. Je le mets dans l'épuisette rapidement. Je le mesure 74 cm, encore un Lunker.


Lunker de 74 cm
 
Christophe me fait remarquer que le temps est en train de se dégrader au loin. Une épaisse couche de brune se dirige vers nous. Je replace la dérive. Pas de lieus jaune sur cette dérive juste un beau tacaud au Jig pour ma part. Le vent se met à souffler de plus en plus fort. La brune avance elle aussi très rapidement. Je décide dans ces conditions un retour à la côte prématurée.
 
La brune nous a rattrapés. C'est dans cette purée de pois qu'on rejoint le rivage en faisant bien attention à ne pas percuter un autre bateau. Toute la navigation est faite grâce aux instruments électroniques.
 
Après une brève concertation avec Christophe, on décide de rentrer.
 
Conclusion
 
J'ai bien analysé mon carnet de pêche, pour finir par retourner sur un ancien point GPS. Une option payante au vu des beaux poissons que Christophe à fait. Je vous recommande de bien noter vos points sur votre GPS mais également de tenir un carnet de pêche de retour à la maison. Je prends des photos qui me donne la date et l'heure mais également la luminosité, les nuages, l'état de la mer. Je peux aussi  récupérer la date et l'heure de mes points GPS.    
 
Je note sur mon carnet : 
  • Date,
  • Heure,
  • Type de prise,
  • Technique,
  • Leurre (taille, poids, couleur), 
  • Heure marée,
  • Coefficient de marée,
  • Profondeur,
  • Spot ou N° point GPS,
  • Force et direction du vent,
  • Luminosité,
  • Nuage,
  • Température de l'air et de l'eau.
J'avoue que c'est un peu astreignant mais c'est à ce prix que l'on peut progresser et s'améliorer. On peut s'en passer dès lors que l'on a une excellente mémoire. C'est une approche un peu cartésienne mais ça donne de bons résultats. Cela dit ce n'est pas une science exacte.
 
Une session bien écourtée par la brume mais que du bonheur.
 
Les leurres du jour
 
Aucune contestation possible, le Fire Eel 60 gr de chez Delalande est une valeur sûre pour les lieus jaunes. Christophe et moi avons une préférence pour le colorie Fire-Tiger (99).
 
Le Jig prend vraiment toutes les espèces de poissons parfois même sans l'animer. En revanche, il ne les sélectionne pas. Ce sera la leçon du jour ;)

Matériel Utilisé
 
Canne : Smith Dragonbait 72H  2,18 m 7-40
Moulinet : Shimano Stradic 4000 Ci4 FBXG
Tresse : Power Pro 9kg rouge
Bateau : 3D tender 550 Patrol
Combiné GPS-Sondeur : Lowrance ELITE 9TI Totalscan